Football

Des policiers italiens arrêtent par erreur Tiémoué Bakayoko, avant de le reconnaître

Tiémoué Bakayoko lors d’un match contre Torino en avril 2019.

© AFP or licensors

18 juil. 2022 à 14:53Temps de lecture1 min
Par Mathurin Serelle

Tiémoué Bakayoko a fait l’objet d’une intervention de police tendue, début juillet, sur la route à Milan.

Une vidéo a fait le tour des réseaux sociaux ce lundi, montrant le joueur de l’AC Milan (prêté par Chelsea) fouillé au corps au milieu de la route par un carabiniere italien, tandis que deux de ses collègues policiers pointent leurs armes à feu vers l’habitacle de sa voiture, tenant en joue le passager du joueur. 

La vidéo, filmée le 3 juillet par des automobilistes dans le trafic à l’arrêt, mais diffusée ce lundi, montre que les policiers fouillent le joueur plaqué contre un véhicule de police, avant que l’un des représentants des forces de l’ordre ne se rende compte qu’il s’agit du joueur rossonero. Il le signale alors à son collègue en pleine fouille, qui regarde le joueur avec étonnement avant de le relâcher…

La Gazzetta dello Sport a indiqué que la police italienne a répondu aux accusations de racisme dont les policiers ont fait l'objet. Selon la police, Bakayoko et son passager à bord du véhicule correspondaient à la description de deux participants à une fusillade.

L’international français a peut-être évité le pire grâce à sa notoriété.

Loading...

Articles recommandés pour vous