Red Flames

Des primes doublées pour les Red Flames, mais la parité est encore loin

21 juin 2022 à 07:14Temps de lecture1 min
Par Martin Weynants

Le mouvement est en marche dans le monde du foot. De plus en plus de pays ont décidé de rémunérer les équipes féminines à hauteur des émoluments de leurs homologues masculins. La Belgique suit avec un temps de retard.

Les Red Flames ont vu leurs primes de victoire doubler par rapport au dernier Euro. Chaque succès leur rapportera 1000 € bruts. On est donc encore loin des standards masculins. C’est un pas en avant. Mais la fédération belge est encore à la traîne.

La Norvège et le Brésil ont été parmi les pionniers en la matière. Le combat – très médiatisé – des stars américaines a abouti à un "accord historique" en mai dernier. A l’approche de l’Euro, l’Espagne et les Pays-Bas leur ont emboîté le pas.

Pour atteindre cette parité, il faudra encore attendre un peu en Belgique. "Nous nous battrons pour l’égalité salariale. Le football féminin est depuis longtemps une priorité de l’URBSFA. C’est pourquoi nous avons fait des gros efforts financiers ces dernières années et augmenté considérablement les investissements dans le football féminin. Parallèlement au développement du football féminin, les primes des Red Flames continueront d’évoluer, jusqu’au niveau des Diables rouges", une communication de l’Union belge, relayée par Het Nieuwsblad.

A côté des primes de victoires, un défraiement quotidien (200 € bruts) et une prime en cas de qualification pour les quarts ont également été négociés.

Articles recommandés pour vous