Pollution

Des tonnes de poissons morts : une pollution mystérieuse du fleuve Oder, en Pologne, fait craindre un désastre environnemental

Environmental disaster on the Oder River
15 août 2022 à 05:18 - mise à jour 15 août 2022 à 15:30Temps de lecture3 min
Par Adeline Louvigny avec agences

L’origine de la pollution du fleuve Oder, qui coule à la frontière polono-allemande, ainsi que la nature de la substance polluante restent inconnues, a déclaré dimanche soir la ministre polonaise du Climat. Des dizaines de tonnes de poissons morts continuent d’être repêchés, depuis plusieurs semaines, le long du fleuve, en Pologne et en Allemagne.

En Pologne, l’opposition, des autorités locales et des organisations environnementales reprochent la lenteur de réactions des autorités polonaises, et demandent la démission de responsables de l’affaire, dont un vice-ministre qui encourageait encore jeudi les gens à aller se baigner dans l’Oder. Le Premier ministre a limogé vendredi le chef des "Eaux polonaises", ainsi que l’inspecteur en chef de la protection de l’environnement, à qui il a reproché "une action trop lente".

Le parquet a ouvert une enquête.

Un taux d’oxygène élevé

À ce jour, "aucune analyse n’a confirmé la présence de substances toxiques", a déclaré Anna Moskwa, ministre polonaise du Climat, à l’issue d’une rencontre avec son homologue allemande Steffi Lemke, à Szczecin, dans le nord-ouest de la Pologne. Selon Mme Moskwa, les analyses des poissons repêchés n’ont pas confirmé la présence de mercure ou de métaux lourds. La seule anomalie constatée reste le niveau élevé d’oxygène dans l’eau. "Nous analysons différentes possibilités, aussi bien l’introduction de substances dangereuses… Que la situation naturelle", la sécheresse et les vagues de chaleur.

Le directeur des "Eaux polonaises" (l’entité responsable de la gestion de l’eau en Pologne) soupçonne un agent oxydant puissant d’être entré dans l’eau, provoquant une forte augmentation des niveaux d’oxygène pouvant nuire aux poissons. D’autres tests préliminaires publiés vendredi soir ont révélé un taux de salinité inhabituellement élevé.

Pollution du fleuve Oder : des dizaines de tonnes de poissons morts

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Selon la ministre allemande de l’Environnement, il s’agit désormais de "réduire les conséquences de la catastrophe" et, si possible, prévenir d’autres dommages qu’elle risque de provoquer. "Nous ignorons combien de temps et dans quelle mesure cette catastrophe va impacter le système écologique, des mois, peut-être des années", a-t-elle indiqué à la presse.

Les deux ministres ont assuré que la pollution de l’Oder n’avait d’impact ni sur les eaux souterraines ni sur l’eau potable des deux côtés du fleuve. La police polonaise a offert samedi une récompense de 210.000 euros pour trouver l’auteur de la pollution.

Le gouvernement polonais accusé d’inaction

Le gouvernement nationaliste-populiste polonais s’est retrouvé sous un feu des critiques, aussi bien en Pologne qu’en Allemagne, pour n’avoir pas réagi plus tôt. Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a reconnu samedi avoir été informé de la situation que "le 9 ou 10 août", alors que les premiers signaux de la pollution ont été enregistrés le 26 juillet aux alentours de la ville polonaise d’Olawa (sud-ouest). "Il est évident que j’ai appris cela trop tard. Au départ, tout le monde a pensé qu’il ne s’agissait que d’un problème local", avait-il déclaré sur son podcast hebdomadaire vendredi.

Hundreds of people collect thousands of dead fish in Germany

On trouve désormais des poissons morts à quelque 300 kilomètres au nord d’Olawa, où l’Oder coule le long de la frontière allemande, a déclaré jeudi à Reuters Ewa Drewniak, biologiste pour le groupe Civic Coalition, qui accuse le gouvernement de ne pas réagir assez rapidement.

"Des poissons morts flottent dans l’Oder depuis deux semaines et les gens n’en ont pas été informés, j’ai vu des dizaines de personnes se baigner dans le fleuve il y a une semaine et demie, elles n’étaient pas conscientes du danger, c’est scandaleux", a-t-elle déclaré. Les autorités allemandes ont aussi accusé la Pologne de ne pas les avoir informés du problème avant de constater des poissons morts sur leur territoire.

L’Oder qui coule d’abord en Pologne, puis constitue une frontière naturelle entre la Pologne et l’Allemagne, est considérée comme relativement propre depuis de nombreuses années, abritant une quarantaine d’espèces de poissons, attirant de nombreuses espèces d’oiseaux et animaux.

Sur le même sujet

Plus de 100 tonnes de poissons retrouvés morts dans l'Oder : les causes du désastre se précisent

Monde

Cent tonnes de poissons morts dans l'Oder : des algues dorées, toxiques, retrouvées dans le fleuve polonais

Environnement

Articles recommandés pour vous