Des travaux d'intérêt général pour les chômeurs de longue durée en Flandre

© Tous droits réservés

17 déc. 2021 à 08:08Temps de lecture1 min
Par Belga

Toute personne au chômage depuis plus de deux ans devra effectuer des travaux d'intérêt général à partir de 2023, un point controversé de l'accord de coalition du gouvernement flamand, rapportent De Tijd, De Standaard et Het Nieuwsblad jeudi. Les récalcitrants risquent dans le cas contraire de perdre leurs allocations.

La ministre flamande de l'Emploi Hilde Crevits (CD&V) est parvenue à un accord au sein du gouvernement flamand sur le service communautaire obligatoire. Un chômeur de longue durée se verra ainsi confier un emploi par une collectivité locale pour une durée de maximum 64 heures par mois.


►►► À lire aussi : Le travail d’intérêt général obligatoire est-il vraiment une idée libérale ? 


Dans ce cas, le chômeur conservera son allocation, laquelle sera complétée par un montant de 1,30 euro de l'heure. Il appartiendra au VDAB (service d'emploi public de la Flandre) de déterminer, avec le chômeur, s'il est obligé de prester ces heures d'intérêt général.

En Flandre, 70.000 personnes sont au chômage depuis plus de deux ans.