On n'est pas des pigeons

Des voitures de luxe mises aux enchères par l'Etat

Voitures de luxe pas chères

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 déc. 2021 à 16:51Temps de lecture2 min
Par Valéry Mahy

C’est du jamais vu dans ces locaux du Ministère des Finances. Lamborghini, Ducati, Maserati: autant de voitures et motos de luxe vendues aux enchères en même temps. C'est tout simplement exceptionnel.

Une Lamborghini à 250 000 euros

Une Lamboghini mise en vente au Finshop de Bornem
Une Lamboghini mise en vente au Finshop de Bornem RTBF

On a déjà vu, très rarement, des Lamborghini, mais celle-ci est très récente, a très peu de kilomètres.

Exemple avec un SUV, une Lamborghini Urus, que nous présente Florence Angelici, la porte-parole du SPF Finances, en charge des Fin Shop : "Un véhicule pour lequel le prix est aussi élevé, personnellement, je n’en ai jamais vu. On a déjà vu, très rarement, des Lamborghini, mais celle-ci est très récente, a très peu de kilomètres, 4 400. 2 020! On a commencé l’enchère avec un prix minimum de 160.000 euros. On remarque qu'on est déjà à 250.000 euros, donc c’est un véhicule qui plait."

Origines douteuses

Tous ces véhicules ont été envoyés ici par la Justice pour leur mise en vente.

Ici, ce sont des véhicules qui ont été saisis par la Justice.

Leurs origines sont pour le moins obscures, comme nous le fait comprendre Florence Angelici : "Ici, ce sont des véhicules qui ont été saisis par la Justice. Ça peut être de blanchiment, de traffic de drogue… de toutes sortes d’affaires."

... plutôt que de les stocker, ces véhicules, et de leur faire perdre de leur valeur, on les vend rapidement.

Elle explique le raisonnement: "Il s’agit de garder cet argent jusqu’à l’issue du procès. On sait que les procès peuvent être longs. Donc, plutôt que de les stocker, ces véhicules, et de leur faire perdre de leur valeur, on les vend rapidement. L’argent va être bloqué sur un compte jusqu’à l’issue du procès."

La bonne affaire ?

MotoGP of Austria - Free Practice
MotoGP of Austria - Free Practice 2021 Guenther Iby

Ces bolides au passé mystérieux sont prêts à rouler.

Les véhicules que l’on met en vente aux enchères accessibles à tout le public sont en ordre de document, carpass, etc...

Pas besoin pour le futur acquéreur de passer par la case "garagiste". "Les véhicules que l’on met en vente aux enchères accessibles à tout le public sont en ordre de document, carpass, etc... Donc, ce qu’il va devoir faire, c’est payer la taxe de circulation, l’assurer et l’immatriculer et il pourra démarrer avec son véhicule."

Alors nous, ici, on ne brade pas les biens de l’Etat. Il faut savoir qu’il peut y avoir de bonnes affaires, mais ce sont des enchères, donc ce n’est pas nous qui allons décider du prix.

Ces véhicules seulement sont vendus sans garantie et en l’état. Leur prix de départ sont donc globalement moins élevé que ceux d’occasions classiques. La bonne affaire est donc possible. "Alors nous, ici, on ne brade pas les biens de l’Etat. Il faut savoir qu’il peut y avoir de bonnes affaires, mais ce sont des enchères, donc ce n’est pas nous qui allons décider du prix. Ici, l'intérêt de la vente, c'est que ce sont des véhicules assez exceptionnels, la Lamborghini par exemple, et que ce ne sont pas des véhicules que l'on trouve forcément facilement." conclut Florence Angelici.

Pour les personnes intéressées

Les enchères sont toujours ouvertes, mais en ligne exclusivement. Il leur reste quelques jours pour surenchérir et devenir qui sait l’heureux propriétaire d’une Lamborghini.

Site des enchères en ligne du ministère des Finances.


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Sur le même sujet

Automobile : les ventes européennes 2021 pourraient être pires qu’en 2020

Articles recommandés pour vous