RTBFPasser au contenu
Rechercher

Deux jours après la réouverture, des promotions de 50, voire 70%: légal si près des soldes ?

Certains magasins ont rouvert leurs portes ce lundi, après deux mois de fermeture dû aux mesures de confinement. Sur les vitrines, s'affichent des promotions, allant parfois jusqu'à des moins 50 ou moins 70% (illustration).
13 mai 2020 à 10:05Temps de lecture1 min
Par Erik Dagonnier

Le Conseil national de Sécurité se réunit ce mercredi matin pour préparer la prochaine phase du déconfinement, soit lundi prochain, le 18 mai. Que se passera-t-il pour les écoles ? Pour les marchés hebdomadaires ou les musées ? Les bibliothèques ? Les coiffeurs ? Des milliers de travailleurs sont concernés.

Quant aux magasins de vêtements, ils ont rouvert avant-hier. Et à la vitrine de certains commerces, on a l'impression que les soldes ont déjà commencé. Avec des réductions de 50%, voire d'avantage.

Des prix cassés liés aux deux mois de confinement ?

"Promotions incroyables jusqu'à moins 70%", c'est ce qu'annonce une chaîne de magasins de vêtements. Une action qu'elle propose chaque année au printemps. "Pour faire de la place aux collections d’été, nous proposons des réductions sur les collections de février-mars, explique Jérôme Bette, responsable marketing chez Pointcarré. Habituellement, on les propose en avril mais ici, on a dû les déplacer, confinement oblige (…) Il est indéniable que deux mois de fermeture de nos magasins ont engendré un stock important. La bonne collaboration avec nos fournisseurs a permis de maîtriser les arrivages et les stocks jusqu’ici. Mais inévitablement, ils sont plus importants que d’habitude, lors d’une année ordinaire."

Mais ces soldes de mi-saison, sont-elles légales ?

"Les magasins ont le droit d’effectuer des promotions toute l’année, à l’exception de la période d’attente (à savoir un mois avant le début des soldes), rappelle Julie Frère, porte-parole de Test Achats. En-dehors de cette période d’attente, on a le droit de faire toutes les promotions que l’on veut à partir du moment où l’on ne vend pas à perte. La seule période de l’année où l’on peut vendre à perte, c’est précisément pendant les soldes."

Il ne s'agit donc de soldes proprement dites, même si les réductions proposées sont importantes.

Articles recommandés pour vous