RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Deux nouvelles structures pour le centre de santé mentale de Lierneux

Le doyard (à gauche) et l’hôpital de jour (à droite, entre les arbres) s’insèrent dans un vaste espace vert.

Le centre hospitalier de santé mentale de Lierneux, qui dépend de l’intercommunale Isosl, vient de se doter de deux nouvelles infrastructures. La première est un hôpital de jour appelé Ka-Dence, et le second un doyard, une aile hospitalière fermée. Les deux représentent un investissement de 10 millions d’euros qui permettent d’offrir de meilleures conditions de traitement aux patients.

L’hôpital de jour dispose aussi d’une terrasse où les patients peuvent s’adonner à des activités potagères thérapeutiques.
L’hôpital de jour dispose aussi d’une terrasse où les patients peuvent s’adonner à des activités potagères thérapeutiques. RTBF – Olivier Thunus

Ce qu’on a essayé de faire, c’est de retravailler sur différentes offres de soins. A l’hôpital de jour sur quatre cliniques différentes : une clinique de la dépendance, une de la psychose, une du maintien et une de pathologies un peu plus complexes. Le pavillon du doyard accueille, lui, des patients qui sont admis sous contrainte, donc des patients qui relèvent du médico-légal, et des patients plus stabilisés avec des pathologies plus variées. Au niveau de l’hôpital Ka-Dence on peut accueillir 30 à 35 patients par jour, et au niveau du doyard 54 patients ", détaille France Dehareng, directrice du site.

Visite guidée de Ka-Dence

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Visite guidée du doyard

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’unité administrative centrale du doyard permet au personnel de garder un œil sur tout ce qui se passe aux alentours.
L’unité administrative centrale du doyard permet au personnel de garder un œil sur tout ce qui se passe aux alentours. RTBF – Olivier Thunus
Une des chambres du doyard.
Une des chambres du doyard. RTBF – Olivier Thunus

Sur le même sujet

Santé mentale : le fédéral investit dans les unités psychiatriques "High & Intensive Care" (HIC)

Santé & Bien-être

Une personne sur 8 souffre d’un trouble mental, 2% des budgets nationaux y sont consacrés, trop peu pour l’OMS

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous