Diables Rouges

Diables rouges : 38% de duels gagnés face aux Bleus, des chiffres qui mettent le doigt là où ça fait mal

Eden Hazard après le match des Diables rouges face à la France.

© Tous droits réservés

Tombés de très haut face à la France jeudi soir (2-3), les Diables devront se contenter de la petite finale en Nations League. Un match pour le bronze, qui aura une légère saveur d'inachevé pour ce groupe belge qui se voyait probablement trop tôt en finale. Retour sur quelques chiffres clés qui pourraient expliquer la déroute face aux Bleus.

À la lecture des stats de cette rencontre, l'une d'entre elles saute immédiatement aux yeux. Elle concerne le % de duels gagnés. D'ordinaire plutôt solides en la matière, les Diables ont littéralement été mangés par leurs opposants français puisque, selon Opta, référence en stats, ils n'ont remporté que 38,7% de leurs duels, contre 61,3% pour les Bleus. En d'autres termes, les Belges ne sont sortis vainqueurs que d'un peu plus d'un duel sur 3. Un manque de hargne et d'engagement qui a sauté aux yeux en 2e mi-temps et qui coûte très cher au final.


►►► À lire aussi : Fred Waseige sur les Diables : "On ne gagnera pas de trophée mais on a gagné le respect"

►►► À lire aussi : Les notes des Diables Rouges face à la France


Le premier but français en est d'ailleurs la plus flagrante illustration. Aux prises avec Kylian Mbappé, Youri Tielemans laisse trop facilement le Français entrer dans la surface. Sollicité par son jeune compatriote, Karim Benzema a tout le loisir de contrôler, se mettre sur son pied gauche avant de fusiller Thibaut Courtois...alors qu'une ribambelle de joueurs belges se trouvait devant lui. Mais ni Axel Witsel, le premier rideau défensif, ni Toby Alderweireld, ni Jason Denayer n'ont mis le pied. Une fâcheuse tendance à 'laisser jouer' l'adversaire, qui avait déjà été pointée du doigt à l'Euro puisque Lorenzo Insigne, pas attaqué dans l'axe du jeu, avait su flairer le bon coup en plantant un but somptueux dans la lucarne de Courtois. Les Diables ne semblent donc pas apprendre de leurs erreurs.

Des chiffres globalement à l'avantage des Diables

Et le pire c'est que la plupart des autres statistiques sont à l'avantage des Diables. Si les Bleus ont plus tenté leur chance (16 tirs à 11), ils ont cadré autant d'envois que les Belges (6 partout). La possession de balle (90,5% pour la France, 91,6% pour la Belgique) et le pourcentage de passes réussies (621 pour les Bleus, 651 pour les Diables Rouges) sont quant à eux légèrement à l'avantage des troupes de Roberto Martinez.

Bref, vous l'aurez compris, comme en 2018, ce duel franco-belge s'est joué sur des détails. Le manque d'abnégation (surtout dans l'entrejeu où Witsel et Tielemans ont pris l'eau) aura finalement coûté cher aux Diables qui encaissent leur 3e revers (depuis 2000) après avoir mené 2-0. Les deux précédents ? Contre la Grèce en 2002 puis face à la Suisse en 2018. C'était déjà en Nations League...

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous