RTBFPasser au contenu
Rechercher

Diables Rouges

Diables Rouges : Axel Witsel "Je ne me dis pas qu'après le Qatar c'est terminé pour moi"

15 nov. 2021 à 19:58Temps de lecture2 min
Par Vincent Langendries
Axel Witsel fêtera sa 120e sélection face au Pays de Galles
Axel Witsel fêtera sa 120e sélection face au Pays de Galles © Tous droits réservés

A la veille du dernier rendez-vous de la campagne qualificative au Pays de Galles, Axel Witsel (32 ans) a préfacé, en conférence de presse, ce match toujours un peu particulier face aux Gallois. La Belgique, déjà qualifiée pour la Coupe du monde au Qatar, fera tout pour demeurer invaincue. Et Witsel l'assure...il ne pense pas à la retraite.

Quel est votre état d’esprit à la veille de ce match ?C’est un match de préparation pour la prochaine Coupe du Monde. C’est comme ça qu’on le prend. On a 1 an pour se préparer au mieux et il faut donc prendre ce match au sérieux. C’est ce que l’on compte faire demain . Ce ne sera pas un match facile car si je ne me trompe pas ils auront besoin d’un point pour assurer la 2e place (ndlr : et un statut de tête de série lors des barrages). On ne prend donc pas ce match à la légère. Chaque match à partir de maintenant il faut l’aborder dans cet état d’esprit."

Etiez-vous demandeur de jouer cette rencontre ?Pas de souci pour moi. Cette fois il n’y a que 2 matchs. Or, je me sens bien physiquement et dans la tête. Je ne me sens pas fatigué."

Le souvenir douloureux

Un match face au  Pays de Galles ravive toujours de mauvais souvenirs. Et pour vous ? "Ils nous ont toujours posé beaucoup de problèmes. Et bien sûr il reste ce souvenir de 2016 en ¼ de finale de l’Euro. Mais bon le temps a passé. Ce sera encore un match compliqué demain car ils veulent 1 point."

Gareth Bale ne sera pas là…du moins au coup d’envoi ? "On connait tous ses qualités, donc, s’il n’est pas là ce sera mieux pour nous."

La chance des jeunes ?

Donner leur chance aux jeunes dans un tel match, c’est une bonne idée ?Oui. Tous ceux qui sont dans le groupe ont le niveau. Ce n’est pas parce qu’il y a un enjeu qu’il ne faut pas les lancer dans le bain. Le coach ne changera pas non plus toute l’équipe. C’est donc une bonne opportunité de leur donner du temps de jeu. Vous savez c’est bien d’avoir ce mix et cette nouvelle génération qui toque a la porte. C’est la vie, le foot. Il faudra passer le flambeau et on le fera quand on sentira qu’on est fatigué. Moi pour l’instant je me sens bien."

Et la suite Axel ?

Je ne me dis pas...après le Qatar c'est fini

Un 5e tournoi d’affilée c’est historique. Mais pas mal de joueurs évoquent déjà l’après Qatar ? Et vous ? "Pour la plupart d’entre nous, ce sera le 5e tournoi consécutif. On est tous fiers de ça. Avec le Qatar j’aurai disputé 3 Coupes du Monde et 2 Euros. Là-bas, ce sera encore un moment spécial. Et après... sait-on jamais un 6e grand tournoi. On verra physiquement et dans la tête comment je me sentirai. Mais vous savez...l'Euro 2024, c'est en Allemagne et donc ça me titille dans la tête (sourires). J'aurai 35 ans. Je verrai bien comment je me sentirai à ce moment-là."

Tu comptes battre le record de Vertonghen (135 sélections actuelles, Witsel 119) ? "Non. Ce n'est pas l'objectif. Mon objectif c’était d’atteindre les 100 caps. Et tout ce qui venait en plus était du bonus. Alors je répète…si je me sens bien mentalement pourquoi pas. Mais non, aujourd'hui, je ne me dis pas… je fais le Qatar et puis c’est terminé."

Articles recommandés pour vous