RTBFPasser au contenu
Rechercher

Alors on change !

"Digital Cleanup Day" : aujourd’hui, réduisez votre empreinte numérique !

Le "Digital Cleanup Day", qu'est-ce que c'est ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ce 19 mars, c’est le Digital Cleanup Day. Un événement qui invite les internautes du monde à entier à nettoyer, le temps d’une journée, leurs espaces de stockage comme par exemple leur boîte mail, leur google drive ou encore leur Dropbox.

Et à l’origine de tout ça, il y Anneli Ohvril, qui vient paradoxalement d’un pays connu pour être le plus numérisé au monde : l’Estonie. Dans cet état d’1,3 millions d’habitants, plus de 99% des services administratifs sont effectuables en ligne. Mais pour Anneli, il est urgent de s’intéresser au nettoyage de nos données digitales !

"On a créé le "Digital Day" car on s’est rendu compte qu’internet produit 900 millions de tonnes de CO2 chaque année, explique-t-elle. Et en même temps, 90% de ces données sont actuellement des déchets. Ce sont des données que nous n’allons jamais utiliser. Cela veut dire que l’on produit des millions de tonnes de CO2 chaque année pour rien, et personne n’en profite. On doit mettre des règles sur comment se comporter vis-à-vis de ce monde numérique."

Des conseils très simples

Quand les gens réalisent l’impact du web et de leurs données sur l’environnement, les réactions sont souvent assez consternées. Et c’est pour cette raison qu’Anneli Ohvril a lancé cette campagne de sensibilisation : "On a beaucoup de retours différents. Le premier, c’est : "Ah bon, je ne le savais pas ! " On reçoit aussi des retours nous remerciant d’avoir créé cette journée, des gens qui nous disent que ça les rend plus heureux et satisfait. Parce qu’effacer ses données numériques, c’est aussi une façon d’organisation du travail. Parce que si tu as un ordinateur et un smartphone organisés, tu as également une vie organisée."

Cette organisation passe par des conseils très simples.

  1. Regardez vos photos et effacez tous les doublons. Checkez aussi vos vidéos, il y en a peut-être beaucoup qui n’ont plus aucune valeur sentimentale pour vous aujourd’hui.
  2. Désabonnez-vous de tous les e-mails dont vous n’avez pas besoin. Parce que les données des e-mails génèrent aussi du CO2.
  3. Troisièmement, effacez toutes les applications qui ne sont pas nécessaires, car elles génèrent également du trafic de donnée en arrière-plan.

"Ce sont de très petites choses, mais si on le fait tous ensemble, cela aura un impact considérable, insiste notre experte. Commençons par de petites choses, et réfléchissons parallèlement à ce que nous pouvons faire pour prévenir davantage la pollution numérique et sauver l’environnement !"

Retrouvez Anneli Ohvril avec Gwenaëlle Dekegeleer dans une émission spéciale d’Alors on change consacrée à la pollution numérique, ce jeudi 24 mars sur Tipik en télé.

Sur le même sujet

Environnement : comment enclencher le changement ?

Alors on change !

La pollution numérique, grande oubliée du combat climatique

Alors on change !

Articles recommandés pour vous