RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sciences et Techno

Digital : l’Union européenne progresse dans la numérisation, la Belgique mauvais élève

Image d’illustration
28 juil. 2022 à 17:18 - mise à jour 29 juil. 2022 à 09:05Temps de lecture2 min
Par Belga, mis en ligne par K.D.

Selon l’indice relatif à l’économie et à la société numériques (DESI pour "digital economy and society index"), édition 2022, les Etats membres de l’UE ont tous progressé dans leur numérisation durant la pandémie. Mais "ils peinent encore à combler les lacunes dans le domaine des compétences numériques, de la transformation numérique des PME et du déploiement de réseaux 5G avancés", communique la Commission européenne jeudi. Par ailleurs, l’écart entre les meilleurs élèves et les pays moins avancés en la matière est trop important, estiment les services de la Commission, même s’il y a des signes de convergence.

La Belgique se classe 16e parmi les 27, sur base de son score 2022, loin des "champions" de l’économie et de la société numériques que sont la Finlande, le Danemark, les Pays-Bas et la Suède, quatuor de tête. "La croissance relative du pays en matière de numérique, à la lumière de sa situation de départ, est parmi les plus faibles dans l’UE", note le rapport.

La Belgique doit faire mieux

Le recul belge de cette année s'explique principalement par une faible progression des compétences digitales et, surtout, l'infrastructure numérique qui reste trop modeste, selon ce rapport.   Celui-ci pointe un manque de diplômés en TIC (technologies de l'information et de la communication) chez nous. Le nombre de diplômés dans ces matières n'a en effet plus progressé en Belgique depuis 2016. 

L'étude déplore l'absence de progrès sur la 5G.   En outre, la Belgique obtient un score très faible pour la couverture en fibre optique.   En matière de connectivité, la Belgique se positionne même à la 27e et dernière place de ce classement européen.   "C'est tout à fait inacceptable !", réagit vendredi le secrétaire d'État à la Digitalisation, Mathieu Michel (MR).   "Si nous voulons récupérer notre crédibilité et booster nos investissements étrangers, il faut réagir rapidement. J'appelle donc les entités fédérées qui freinent l'arrivée de la 5G dans leur territoire, à prendre leurs responsabilités", se limite à déclarer le secrétaire d'état.

Scandinavie championne

En matière d’intégration des technologies numériques, l’un des quatre volets du rapport, la Belgique fait partie des plus performantes (6e des Etats membres, au-dessus de la moyenne), avec par exemple beaucoup de PME qui font de la vente en ligne.

La croissance relative du pays en matière de numérique, à la lumière de sa situation de départ, est parmi les plus faibles dans l’UE

En revanche, elle se situe très largement sous la moyenne européenne en ce qui concerne la connectivité, où son score est le plus faible de l’UE. Le rapport pointe plus précisément le déploiement beaucoup plus faible qu’ailleurs "de la FTTP (Fibre to the Premises ou fibre jusqu’à l’abonné)". Les chiffres, à la mi-2021, donnent en effet moins de 20% des ménages couverts par les réseaux à fibre optique en Belgique, pour 50% dans l’UE (au-dessus des 85% en Lettonie, Espagne, Portugal, Roumanie et Bulgarie).

La Commission a pour objectif, pour 2030, que tous les utilisateurs finaux à un endroit déterminé "soient desservis par un réseau en gigabit et toutes les zones peuplées soient couvertes par des réseaux à haut débit sans fil de la prochaine génération dont la performance soit au moins équivalente à la 5G", rappelle-t-elle.

Sur le même sujet

La Wallonie lance un nouveau chèque entreprise pour doper la numérisation des PME

Belgique

Vaste projet de numérisation de l’ensemble des œuvres de Franz Liszt

Journal du classique

Articles recommandés pour vous