Namur

Dinant : les étudiants urgentistes de l’Henallux en visite chez les pompiers

La zone de secours Dinaphi organisait pour la onzième fois une journée à destination des étudiants SIAMU de l’Henallux Namur.

© RTBF – Grégory Fobe

Par Gregory Fobe

Pour mener à bien les interventions d’urgence, les équipes médicales et les pompiers doivent pouvoir parfaitement se coordonner et surtout connaître les contraintes et les façons de travailler des uns et des autres. Depuis maintenant 11 ans, la zone de secours Dinaphi organise une journée à destination des élèves de l’Henallux Namur qui se spécialisent en soins intensifs et en aide médical urgente. Elle se déroule à la caserne de Dinant et est coordonnée par le capitaine Pascal Baijot directeur opérationnel du département de l’aide médicale urgente : " Nous proposons notamment un atelier de désincarcération où les étudiants manipulent le matériel que nous utilisons. Ça leur permet par exemple de prendre conscience de la lourdeur du matériel, de réaliser qu’on ne peut pas comme ça sortir la victime et que l’opération peut durer entre 15 minutes et une demi-heure !"

Coachés par des pompiers de la zone Dinaphi, les étudiants SIAMU de l’Hennalux apprennent les techniques pour évacuer en toute sécurité une victime d’un accident de la route dont le véhicule a dû être désincarcéré.
Coachés par des pompiers de la zone Dinaphi, les étudiants SIAMU de l’Hennalux apprennent les techniques pour évacuer en toute sécurité une victime d’un accident de la route dont le véhicule a dû être désincarcéré. © Tous droits réservés

A quelques mètres de là, des étudiants apprennent à enlever le casque d’un motard qui vient de faire une chute ou encore à évacuer une victime en milieu périlleux.

Enlever le casque d’un motard victime d’une chute ne s’improvise pas et nécessite des protocoles bien spécifiques enseignés par les pompiers de la zone Dinaphi.
Enlever le casque d’un motard victime d’une chute ne s’improvise pas et nécessite des protocoles bien spécifiques enseignés par les pompiers de la zone Dinaphi. © RTBF-Grégory Fobe

Pour Alexis, Maud et Isaline, cette journée a tout son sens : " Quand on sera confronté a une intervention comme un carambolage, on devra travailler en équipe. Ça implique qu’on doit s’écouter et connaître les techniques utilisées par les uns et les autres ! Cette journée, nous permet aussi d’appliquer ce qu’on a vu en théorie et en plus, on a bientôt des examens pratiques : c’est donc une excellente révision ! "

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma... Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous