Exposition - Accueil

D’Iran à Israël, les artistes du Moyen-Orient réunis à Art Brussels

Nasser Bakhshi a la particularité de peindre ses personnages de dos.

© © pedramigallery

Art Brussels 2022 se poursuit jusque dimanche 1er mai. Parmi les 150 stands, la galerie Pedrami fait la différence en présentant côte à côte des artistes de l’ensemble du Moyen-Orient, y compris Israël et la Palestine. Une démarche unique dans le Bénélux entreprise, non sans heurts, par Katayoun Pedrami.

Nasser Bakshsi peint la mémoire de l'Iran contemporain dans des boîtes
Nasser Bakshsi peint la mémoire de l'Iran contemporain dans des boîtes © pedramigallery

L’art du dialogue

Katayoun Pedrami a ouvert sa galerie il y a 7 ans à Anvers. Son credo c’est le dialogue et la foi dans le vivre ensemble. Elle montre des artistes de l’ensemble du Moyen-Orient et des artistes occidentaux travaillant sur ce thème. Le stand d’Art Brussels présente une exposition de groupe ( Irak, Iran, Belgique, Israël), dont les saisissants tableaux et les boîtes à souvenirs lourdes de sens de l’artiste iranien Nasser Bakhshi. Originaire de Tabriz, où il vit toujours, Nasser Bakhshi commence à dessiner à 18 ans lors de ses deux ans de service militaire. Autodidacte, il a acquis une technique remarquable qui rappelle le style du belge Michaël Borremans.  

Nasser Bakhshi
Nasser Bakhshi © pedramigallery

Bakhshi l’archiviste

Nasser Bakhshi travaille sur la mémoire, dans une optique objective - quasi documentaire - et d’une grande subjectivité par ses assemblages d’éléments divers à l’intérieur de ses boîtes à souvenirs. Des événements et des expériences souvent douloureux vécus dans un pays à l’histoire mouvementée – révolution, guerres, embargo – hier comme aujourd’hui. L’artiste rassemble inlassablement des bribes de cette mémoire nationale et il récolte aussi les souvenirs de ses compatriotes. Documents, photographies personnelles, coupures de presse qui sont les bases de sa peinture quasi hyperréaliste. Les archives de l’artiste comportent plus de 60.000 éléments.

Nasser Bakhshi
Nasser Bakhshi

Regard vers le futur

Les grandes peintures de Nasser Bakhshi sont des "détails" des peintures contenues dans les boîtes. L’artiste a deux constantes formelles : les personnages de dos et les portraits floutés dans une illusion de mouvement. Katayoun Pedrami explique simplement que le dos tourné est un message positif, la marche vers un avenir meilleur, un avenir de paix et de bien-être. Les portraits traités avec ce que les photographes nomment " un flou de bouger ", présentent des enfants en mouvement dans un désir d’action. Pour arriver à cet effet, le peintre peint et surpeint son modèle en couches sucessives, une prouesse technique saisissante. 

Nasser Bakhshi
Nasser Bakhshi © pedramigallery

Un solo show à Anvers

Jusqu’au 09 juin, la galerie Pedrami présente une exposition personnelle de Nasser Bakhshi.  Katayoun Pedrami n’hésite pas à monter des expositions de groupe dans sa galerie, indépendamment des messages haineux qu’elle reçoit de tous ceux et celles qui ne croient ni au dialogue, ni à la paix.

En pratique :

Galerie Pedrami à Art Brussels 2022 jusqu’au 1er mai - Stand E14

" Unfinished Flight "  solo show de Nasser Baskshi à la galerie Pedrami à Anvers jusqu’au 09 juin 2022

Nasser Bakhshi
Nasser Bakhshi © pedramigallery

Sur le même sujet

Iran : des milliers de manifestants défilent en soutien aux Palestiniens pour la "Journée de Jérusalem"

Monde

Art Brussels 2022, foire ou musée

L'info culturelle

Articles recommandés pour vous