Regions

Dix-neuf écoles bruxelloises verdurisent leurs cours de récré avec le soutien de la Région

© RTBF

Dix-neuf écoles bruxelloises ont présenté lundi, sur le site de Bruxelles-Environnement, leur projet de végétalisation de cour de récréation à l’occasion de l' "Opération Ré-création", en présence notamment d’Alain Maron, ministre bruxellois de l’Environnement et de la Transition climatique.

"Opération Ré-création" est un projet participatif d’aménagement des cours d’école impliquant notamment élèves, enseignants, parents, écologues et architectes. L’objectif est de "faire de nos cours de récréation des oasis de verdure au cœur de la ville, au bénéfice des écoles, de leur quartier et de la biodiversité et d’une meilleure résilience aux effets du changement climatique", explique Alain Maron.

"Renouer avec la nature améliore le bien-être général des élèves et leurs compétences", précise le ministre. "Dès lors, nous avons veillé à sélectionner en priorité les cours de récréation des écoles situées dans un îlot de chaleur ou dans un quartier très dense en carence d’espaces verts", ajoute-t-il en précisant que "cette "Opération Ré-création" est pleinement complémentaire avec nos efforts pour apporter de la fraîcheur et augmenter le nombre d’espaces verts en ville".

Cette action concerne dix-neuf écoles bruxelloises et un total de 43.092 mètres carrés à désimperméabiliser et/ou à végétaliser. Un subside de près de 300.000 euros a été alloué à chaque établissement scolaire où les travaux débuteront dès 2023.

"Ces projets sont exemplaires dans la nécessaire sensibilisation des enfants au contact avec la nature", affirme Julien Ruelle, chef de service Développement Nature chez Bruxelles-Environnement. "De plus, ceux-ci sont réplicables à d’autres types de bâtiments publics ou privés", poursuit-il.

Moins de béton et plus de vert dans les cours de récréation

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Renouer avec la nature améliore le bien-être général des élèves et leurs compétences", précise le ministre. "Dès lors, nous avons veillé à sélectionner en priorité les cours de récréation des écoles situées dans un îlot de chaleur ou dans un quartier très dense en carence d’espaces verts", ajoute-t-il en précisant que "cette "Opération Ré-création" est pleinement complémentaire avec nos efforts pour apporter de la fraîcheur et augmenter le nombre d’espaces verts en ville".

Cette action concerne dix-neuf écoles bruxelloises et un total de 43.092 mètres carrés à désimperméabiliser et/ou à végétaliser. Un subside de près de 300.000 euros a été alloué à chaque établissement scolaire où les travaux débuteront dès 2023.

"Ces projets sont exemplaires dans la nécessaire sensibilisation des enfants au contact avec la nature", affirme Julien Ruelle, chef de service Développement Nature chez Bruxelles-Environnement. "De plus, ceux-ci sont réplicables à d’autres types de bâtiments publics ou privés", poursuit-il.

Articles recommandés pour vous