Jam

DJ Harrison “Tales from the Old dominion” : le pouvoir de l’espoir

© Joey Wharton

10 déc. 2021 à 12:46Temps de lecture2 min
Par Laurenne Makubikua

Il est à la fois musicien, producteur, compositeur et MC. Il est connu sous le nom de DJ Harrison et vient tout juste de sortir son deuxième album " Tales from the Old Dominion ".   

Véritable touche-à-tout, DJ Harrison est un multi-instrumentiste, chanteur, auteur-compositeur et producteur basé à Richmond, en Virginie aux USA. Collectionneur de disques depuis son plus jeune âge et diplômé du " Jazz Studies program " de l’Université de Virginie, l’artiste a fait son bonhomme de chemin en totale immersion dans la musique. Bénéficiant d’un microcosme musical spécifique à sa ville natale, entouré de rappeurs, de producteurs ainsi que de groupes punk et de bluegrass, il y puise diverses formes d’inspiration sans se limiter à celles-ci.

DJ Harrison débute notamment son apprentissage d’instrumentiste par le violon et la batterie, tout en continuant à s’intéresser et à s’essayer à d’autres instruments.  Pour ce qui est de son parcours de producteur/compositeur, tout s’amorcera le jour où il se découvrira une véritable passion pour le sampling. À ses débuts, et ne disposant ni d’ordinateur ni de sampleur, il commence à reproduire lui-même à la batterie, au piano, à la basse ou à la guitare les samples dont il veut se servir pour ses morceaux.

Tales from the old Dominion : entre traumas et espoir

Dans Tales from the old Dominion, DJ Harrison s’inspire de l’histoire sombre qu’est celle de son État natal de Virginie (aussi connu sous le nom de " Old Dominion "),  la ville de Richmond (capitale des États confédérés) ainsi que de l’actualité qu’elle traverse. En effet, Richmond, comme plusieurs autres villes des États-Unis, est secouée par une série de manifestations Black Lives Matter qui s’étend sur plusieurs mois en 2020. À propos de ce deuxième opus, DJ Harrison explique qu’il cherchait à canaliser ses émotions dans une musique qui parle du moment, tout en communiquant son amour pour l’histoire et la musique noires américaines.

 

Loading...

Avec en toile de fond, un univers hip-hop aux sonorités funk, jazz, soul et autres, DJ Harrison dépeint le sentiment d’espoir et de foi en un avenir meilleur qu’il a ressenti en regardant les monuments de généraux confédérés être déboulonnés dans son État natal de Virginie. Tout en scrutant de près ces différents traumas, avec ce deuxième opus, DJ Harrison sublime ses sentiments en étalant une foi sans faille au pouvoir de l’espoir : "Quand je serai parti, ma musique me survivra. Cela pourrait déclencher le changement que quelqu’un a besoin d’entendre, que ce soit maintenant, plus tard dans la vie, ou même dans deux cents ans".    

On le découvre ainsi sur des morceaux instrumentaux ou sur des titres où il chante. Il collabore également avec différents producteurs et rappeurs. Parmi ceux-ci se trouvent : Stimulator Jones, Nigel Hall, Pink Siifu et Billy Mercury.

Loading...

Sur le même sujet

Rival Consoles revient avec Overflow, un plongeon musical dans le monde numérique

Jam

Articles recommandés pour vous