RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cinéma

Documentaire : “Sais-tu pourquoi je saute ?", l'autisme expliqué aux autres

05 avr. 2022 à 13:58Temps de lecture2 min
Par Adrien Corbeel

Dans son nouveau film, le documentariste Jerry Rothwell tente de représenter l'expérience de quelques jeunes autistes. 

On le sait, la représentation des troubles autistiques dans les médias laisse souvent à désirer. Le regard que porte une grande partie du public est d'autant plus erroné que l'autisme peut prendre des formes très différentes. Tandis que certaines personnes sur le spectre autistique sont qualifiées de génies, d'autres sont vues tout autrement. D'une personne autiste qui ne sait pas articuler ses idées par la parole, il est souvent supposé qu'elle est dotée d'une intelligence inférieure – un préjugé que le documentaire “Sais-tu pourquoi je saute ?” cherche clairement à réfuter. 

Pour y parvenir, le film s'appuie sur le livre éponyme réalisé par Naoki Higashida. Autiste non verbal, le jeune japonais publiait en 2007, à l'âge de 13 ans, un livre relatant son expérience et sa vision de la vie. L'ouvrage devint vite un best-seller, notamment par l'intermédiaire de la traduction anglaise de K.A. Yoshida et son mari, le romancier David Mitchell (“Cloud Atlas”). Pour le couple, parent d'un enfant autiste, le livre était comme une porte ouverte sur l'esprit de leur fils.

Les mots de Naoki Higashida, auxquels Jordan O'Donegan prête sa voix en tant que narrateur, accompagnent de bout en bout le documentaire de Jerry Rothwell, qui se concentre sur 5 jeunes personnes autistes qu'on pourrait qualifier de non verbales ou peu verbales. Par le prisme du livre, le film entend faire comprendre aux personnes neurotypiques ce que ces jeunes personnes peuvent vivre, à quoi ressemblent leurs visions du monde, qu'elle est leur compréhension des situations sociales, et de manière générale, quel est leur vécu. Ce choix narratif est évidemment discutable : comme le note Higashida lui-même, son expérience n'est pas forcément représentative de l'expérience d'une autre personne vivant avec des troubles similaires. Son texte est-il une lecture correcte de leur univers ? Ou au contraire, fausse-t-il leur représentation ? 

Ces questions planent sur tout le film, même si les bonnes intentions de Rothwell sont évidentes. On devine dans le soin de ses cadres, ses choix de mises en scène, ses jeux de lumière et de sons, qu'il y a une volonté de représenter le monde visuel et auditif de ses personnages. Ses tentatives restent cependant très sages : quelques mouvements aériens de la caméra, une musique éthérée, quelques petites audaces dans le montage, etc. Il est d'ailleurs évident que le film ne s'adresse pas à des personnes ayant des troubles autistiques, mais à un public qui, au contraire, n'est pas familier avec les personnes neurodivergentes. En ce sens, le documentaire préfère prendre son public cible par la main, afin de l'immerger dans l'univers de ses personnages. Parvient-il à ses fins ? Les personnes concernées seront sans doute les plus aptes à en juger, mais le film permet au moins de déconstruire certains préjugés. 

“Sais-tu pourquoi je saute ?" sortira dans les salles belges le 6 avril. 

Loading...

Sur le même sujet

Déconstruire les idées reçues sur le handicap

La Une

Elle s’appelle Sabine – l’actrice Sandrine Bonnaire filme sa sœur porteuse d’autisme

La Trois

Articles recommandés pour vous