Littérature

D’où vient l’expression "Travailler au noir" ?

© Capture d'écran Youtube

28 mars 2021 à 06:00Temps de lecture1 min
Par Romane Carmon

Bien connue de tous, cette expression populaire de la langue français signifie travailler de façon illicite, dissimulée, non déclarée. Le travail "au black" concerne souvent des petits travaux – dans la construction mais aussi du baby-sitting – sans qualification requise. En ne déclarant pas ce service, l’employeur ne doit verser ni de taxes ni de charges à l’Etat. Bien que fréquente, cette pratique reste aujourd’hui punie par la loi.

Contrairement à ce qu’on pourrait se laisser croire, l’expression "travailler au noir" n’a rien à voir avec l’esclavagisme.

Au Moyen-Âge, la réglementation du travail voulait qu’on ne fasse pas travailler les employés une fois la nuit tombée, ceci dans le but de leur assurer un certain équilibre de vie. Travailler après le coucher du soleil équivalait à un labeur clandestin, et donc illégal.

C’est tout naturellement que, au fil des siècles, ce travail caché aux yeux de la loi pour ne pas s’attirer d’ennuis a donné naissance à l’expression actuelle "travailler au noir".

Sur le même sujet

Brigitte Aubert, la bourgmestre de Mouscron visée par une enquête de l’auditorat du travail

Regions Hainaut

Articles recommandés pour vous