Regions Bruxelles

Double assassinat à Kraainem : un 3e suspect en prison

© Tous droits réservés

06 sept. 2022 à 12:20Temps de lecture2 min
Par Belga

Un troisième suspect a été mis sous mandat d’arrêt dans l’enquête sur le double assassinat de Magali W., 46 ans, et de sa fille de 17 ans, Coline, le 24 mars dernier à Kraainem, indique mardi le parquet de Hal-Vilvorde. Il s’agit d’un homme de 36 ans habitant Libin. Il aurait mis en contact les deux autres suspects, Pierre D. et B.N..

Pierre D. est l’ancien compagnon et beau-père des victimes et B.N., un Congolais de 39 ans habitant Bruxelles. Ce dernier est suspecté d’avoir tué les victimes sur demande du premier.

Les corps sans vie de Magali W. et de Coline ont été découverts le 24 mars à Kraainem, dans le logement qu’elles partageaient avec Pierre D. La relation que celui-ci entretenait avec Magali W. depuis plusieurs années avait pris fin. Magali W. aurait demandé à plusieurs reprises à D. de trouver un autre logement. D., à la grande frustration de son ex-conjointe, n’aurait cependant pas fait grand-chose pour y parvenir.

C’est Pierre D., lui-même, qui a alerté les secours le soir des faits lorsqu’il a découvert une mare de sang dans le hall d’entrée du domicile. Ceux-ci ont découvert les corps inanimés des deux victimes qui avaient succombé à plusieurs coups de couteau assénés, selon des sources bien informées, "avec une violence rarement vue". Le véhicule de Magali W., enseignante dans une école d’Anderlecht, ainsi que les téléphones portables des deux victimes avaient disparu. Malgré cela, rien ne laisse supposer qu’il s’agissait d’un cambriolage, avait précisé le parquet.

Certains éléments laissaient penser que les deux victimes auraient déjà été tuées dans la nuit du 23 au 24 mars. Coline ne s’était ainsi pas présentée le jeudi à son école, l’Institut Don Bosco de Woluwe-Saint-Pierre. Les voisins avaient également entendu une forte dispute dans la maison familiale vers 2 heures dans la nuit de mercredi à jeudi.

Après la découverte du double assassinat, Pierre D. a directement été suspecté et interpellé. Celui-ci niait les faits et déclarait avoir passé la nuit chez un ami à Etterbeek. L’ami en question a confirmé sa présence lors de deux interrogatoires.

Le 27 mars, trois jours après les faits, le parquet de Hal-Vilvorde avait diffusé un message de recherche du véhicule disparu de Magali W, une Škoda Roomster grise. Ce véhicule a été retrouvé peu de temps après avenue des Deux Tilleuls, à Woluwe-Saint-Lambert. Les enquêteurs recherchaient donc des images de surveillance de ce quartier, et du trajet entre ce lieu et le quartier d’Etterbeek où habite l’ami chez qui D. dit avoir passé la nuit.

Cet appel a donné des résultats partiels et quelques semaines plus tard un second appel a été lancé, pour un éventuel témoin, un homme qui se trouvait avenue des Deux Tilleuls lorsque le véhicule de la victime y a été laissé. On ne sait pas si l’homme a depuis été retrouvé ou s’il s’est manifesté.

La chambre des mises en accusation a libéré Pierre D. le 5 mai, bien qu’elle disposait d’indices pouvant l’incriminer, mais ceux-ci n’étaient pas suffisamment sérieux pour le maintenir en détention provisoire, selon le parquet.

D. a à nouveau été incarcéré le 2 septembre dernier, de même que B.N.

 

Sur le même sujet

Double assassinat à Kraainem : l'ex-compagnon et beau-père des victimes reconnaît avoir participé au double assassinat

Regions Bruxelles

Double assassinat à Kraainem : la défense demande le report du dossier pour le troisième suspect

Regions

Articles recommandés pour vous