RTBFPasser au contenu
Rechercher

Double Shot : Betty Davis Eyes

14 juin 2021 à 14:45Temps de lecture4 min
Par Classic 21

En 1981 ce hit de Kim Carnes, la singer-songwriter californienne, fut numéro 1 et l’un des plus gros succès mondiaux de l’année. Le morceau apparaît sur son album, "Mistaken Identity" (1981), qui devint disque de platine et fut nominé au Grammy Award for Album of the Year.

Loading...

La vidéo pour Kim Carnes a été réalisée par l’un des plus grands "faiseurs" de vidéos, le célébrissime réalisateur australien Russell Mulcahy. Kim Carnes est à classer vocalement quelque part entre Rod Stewart et Bonnie Tyler.

Loading...

La chanson avait été écrite en 1974 par Donna Weiss et la chanteuse Jackie DeShannon qui la mit sur son album "New Arrangement" sorti en 1975. La toute première version, la démo, était jouée dans un style plus rock que la version plutôt jazz qui sortit plus tard. Ce qu’elle regrettera d’ailleurs. Six ans plus tard, c’est Kim Carnes qui la réinterprète dans une version radicalement différente. Donna Weiss lui avait fait écouter quelques-unes de ses compositions parmi lesquelles la 'démo' originale de ''Betty Davis Eyes" par Jackie DeShannon.

Loading...

Même s’il fallait mettre la composition au goût du jour en modernisant les sonorités, par exemple en laissant son claviériste, Bill Cuomo, créer des riffs au synthé (un Sequential Circuits Prophet-5), Kim Carnes se rendit immédiatement compte du potentiel commercial de la chanson. Bien lui en prit puisque la chanson resta 9 semaines au Top du Billboard Hot 100. Le morceau fut le plus gros hit du Billboard en 81 et fut numéro 1 dans 21 pays, numéro 2 au Canada (2e plus gros hit de l’année) et numéro 10 au Royaume Uni. La chanson gagna 2 Grammy Awards, celui de "Song of the Year" et celui de "Record of the Year". Et, cerise sur le gâteau, en plus du succès, Jackie DeShannon, l’interprète originale, déclara que la version de Kim Carnes surpassait la sienne. Aveu rare dans le métier, ce qui est tout à l’honneur de son auteur.

Loading...

L’actrice américaine Bette Davis (plus de 50 ans de carrière et une centaine de films), âgée de 73 ans au moment du succès planétaire, a écrit à Donna Weiss, Jackie DeShannon et à Kim Carnes au début des années 80 pour les remercier parce que " le succès de la chanson l’avait rajeunie aux yeux de son petit-fils " et que, grâce à elles, elle était maintenant devenue "a part of modern times". Lorsque la chanson gagna deux Grammy Awards, Davis fit envoyer des roses à chacune d’entre elles. La classe ! Et pas que dans les yeux…

Cleopatra Records sortit un réenregistrement de la chanson (par Kim Carnes) en single en 2007.

Loading...

Jackie DeShannon

Bien avant les Carole King, Carly Simon ou Joni Mitchell, Jackie DeShannon s’imposa comme singer-songwriter au féminin à une époque où les femmes n’avaient pas ou peu leur place dans le rock, à la limite au chant, mais pas à la composition. Jackie DeShannon peut être considérée comme une pionnière. Beaucoup de ses compositions connurent d’ailleurs une seconde vie lors de reprises ultérieures comme "Betty Davis Eyes" par Kim Carnes, mais aussi "When You Walk in the Room" (qui influença avec son folk-rock des groupes comme les Byrds ou REM) et "Needles and Pins" par les Searchers, "Come and Stay with Me" par Marianne Faithful, "Breakaway" par Tracey Ullman ou "Put A Little Love In Your Heart" par Annie Lennox et Al Green. Son premier hit, elle le connut avec la composition de Bacharach/David, "What The World Needs Now", et enregistra des morceaux de "grands en devenir", comme Bob Dylan, Warren Zevon ou Randy Newman.

Loading...
Loading...

Elle composa aussi toute une flopée de morceaux avec Sharon Sheeley, la copine et co-compositrice de Gene Vincent : ""You Won’t Forget Me", "The Prince", "Baby (When You Kiss Me)", "I Don’t Think So Much of Myself Now", "Dancing Silhouettes", "Just Like in the Movies"… Sur les singles qu’elle sortit à l’époque, elle ne faisait pas que chanter, elle avait aussi la main sur la production, ce qui lui fit dire plus tard : "I was doing things women weren’t doing". Elle choisit aussi de travailler avec les meilleurs musiciens de l’époque, c’est-à-dire des membres de The Wrecking Crew (qui accompagnèrent tous les grands de l’époque comme Phil Spector, Jan and Dean, Sonny & Cher, the Mamas and the Papas, the 5th Dimension, Frank Sinatra, Nancy Sinatra, The Byrds, The Monkees ou les Beach Boys), comme le batteur Hal Blaine, le guitariste Glen Campbell ou le fabuleux claviériste Leon Russell.

Loading...
Loading...

Jackie DeShannon fit la première partie de la tournée américaine des Beatles en 1964. Plus tard dans l’année, elle partit enregistrer au Royaume Uni, où elle co-composa et enregistra 4 morceaux avec le futur membre de Led Zeppelin, Jimmy Page.

Loading...
Loading...

Voici la liste de ses disques : Jackie DeShannon (1963) - Breakin' It Up on the Beatles Tour (1964) - Don’t Turn Your Back on Me (1964) - Surf Party (1964, soundtrack) - This Is Jackie DeShannon (1965) - Jackie : In the Wind (1965) - You Won’t Forget Me (1965, compilation) - C’mon, Let’s Live a Little (1966, soundtrack) - Are You Ready for This ? (1966) - New Image (1967) - For You (1967) - Me About You (1968) - What the World Needs Now Is Love (1968, compilation) - Lonely Girl (1968, compilation) - Great Performances (1968, compilation) - Laurel Canyon (1969) - Put a Little Love in Your Heart (1969) - To Be Free (1970) - Songs (1971) - Jackie (1972) - Your Baby Is a Lady (1974) - New Arrangement (1975) - The Very Best of Jackie DeShannon (1975, compilation) - You’re the Only Dancer (1977) - Quick Touches (1978) - Together (1980, soundtrack) - Pop Princess (1981, compilation) - Jackie DeShannon (1985, compilation) - What the World Needs Now Is… : The Definitive Collection (1994, compilation) - Good as Gold ! (1990, compilation) - The Best of Jackie DeShannon (1991, compilation) - Trouble with Jackie Dee (1991) - The Early Years (1998, compilation) - Come and Get Me : Best of… 1958 – 1980 (2000, compilation) - You Know Me (2000) - High Coinage : The Songwriters Collection 1960 – 1984 (2007, compilation) - You Won’t Forget Me : The Complete Liberty Singles Volume 1 (2009, UK compilation) - Come and Get Me : The Complete Liberty and Imperial Singles Volume 2 (2011, UK compilation) - When You Walk in the Room (2011, songs newly recorded) - Keep Me in Mind : The Complete Imperial and Liberty Singles, Volume 3 (2012, UK compilation) - All the Love : The Lost Atlantic Recordings (2015, previously unreleased 1971 album) - Stone Cold Soul : The Complete Capitol Recordings (2018, compilation)

Vers tous les articles et audios Double Shot ICI

Sur le même sujet

Double Shot : Last Nite

Double Shot

Double Shot : Don't Turn Around

Double Shot

Articles recommandés pour vous