Double Shot : He's So Fine

Double Shot

© Tous droits réservés

19 nov. 2019 à 12:45Temps de lecture4 min
Par Classic 21

''My Sweet Lord'' de George Harrison, gros succès sorti en novembre 1970 sur le triple album ''All Things Must Pass''. C’était le premier single solo d’Harrison et aussi le single le plus vendu au Royaume-Uni en 1971. Aux États-Unis et en Grande Bretagne ce fut le premier 45 Tours numéro 1 par un ex-Beatles. A l’origine Harrison avait donné la chanson à Billy Preston, musicien et ami des Beatles, enregistrant aussi sur Apple Records. Le morceau, sorti en septembre 1970 sur l’album ''Encouraging Words'', était d’ailleurs co-produit par George Harrison.

George Harrison "My Sweet Lord"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Harrison avait écrit ''My Sweet Lord'' en hommage au dieu hindou Krishna tout en utilisant la chanson pour combattre le sectarisme, c’est ainsi qu’il introduit dans une même chanson ''Hallelujah'' et ''Hare Krishna''. La chanson profite du ''Wall of Sound'' du producteur Phil Spector avant que n’arrive le son caractéristique de la slide guitar d’Harrison. Parmi les musiciens, on retrouve Billy Preston, Ringo Starr, l’inévitable Eric Clapton et les musiciens de Badfinger.

Voici le personnel présent lors de l’enregistrement de ''My Sweet Lord'' :

  • George Harrison – vocals, acoustic guitar, slide guitars, backing vocals
  • Eric Clapton – acoustic guitar
  • Pete Ham – acoustic guitar
  • Tom Evans – acoustic guitar
  • Joey Molland – acoustic guitar
  • Billy Preston – piano
  • Gary Wright – electric piano
  • Klaus Voormann – bass
  • Ringo Starr – drums, percussion
  • Jim Gordon – drums, percussion
  • Mike Gibbins – tambourine
  • John Barham – string and woodwind arrangements
  • Bobby Whitlock – harmonium

George Harrison interview about Eric Clapton (funny)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

The Chiffons - Hes so Fine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Malheureusement pour Harrison, le succès commercial du morceau attira l’attention sur la similitude avec la chanson ''He’s So Fine'', écrite par Ronnie Mack et interprétée par The Chiffons. Le problème, c’est qu’on retrouve le même rythme, la même progression d’accords et la même mélodie vocale qui revient pendant tout le morceau. Ça fait beaucoup de ressemblances pour une seule chanson !

Un procès vit le jour en 71, connu sous le nom de ''Bright Tunes Music vs. Harrisongs''. Ce ne fut que 5 ans et demi plus tard que 'justice fut rendue'. Harrison fut déclaré 'coupable d’avoir plagié de manière inconsciente' la chanson ''He’s So Fine'' puisque Harrison avait admis connaître la chanson des Chiffons. Le juge Richard Owen ne pensait pas que Harrison avait délibérément copié la chanson mais par contre il lui semblait évident qu’il s’agissait de la même chanson avec d’autres paroles.

BEATLES MINUTE: "My Sweet Lord" vs. "He's So Fine"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Harrison fut condamné à payer 1,599.987 dollars à la partie adverse mais comme Allen Klein avait entretemps négocié le rachat des droits de la chanson ''He’s So Fine'' via sa société ABKCO Industries pour tenter de revendre ceux-ci à George Harrison. Celui-ci bénéficia de la clémence de la cour vu la duplicité d’Allen Klein et ne dut payer 'que' 587.000 dollars à celui-ci. Cette somme correspondait au prix de rachat de la chanson en 1978 par la société ABKCO Industries d’Allen Klein, l’ex-manager d’Harrison. Le cas ne fut clos qu’en mars 1998 en en faisant l’une des affaires de plagiat les plus longues de l’histoire du rock.

Andy Williams - my sweet lord

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Pas mal d’artistes se sont attaqués à “My Sweet Lord” : Andy Williams, Ronnie Aldrich, Tony Orlando & Dawn, Homer Louis Randoph III, Peggy Lee, Ray Conniff, Bola Sete, Johnny Mathis, Edwin Starr...

Ronnie Aldrich - My Sweet Lord

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Peggy Lee - My Sweet Lord

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

My Sweet Lord - Edwin Star

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

John Holt, Eddy Arnold, Marion Williams, Frank Pourcel, Monica Zetterlund, Paul Mauriat, Iva Zanicchi,…

John Holt 'My Sweet Lord'

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

My Sweet Lord (Remasterisé En 2011)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

My Sweet Lord (Remastered)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

My Sweet Lord - O Kaimos - Passione - Jezebel - Iva Zanicchi

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Nina Simone (une version de 18 minutes), Richie Havens, Julio Iglesias, The Chiffons, Larry Norman, Dolly Parton avec Cher, Stars on 45, Five Thirty,…

Nina Simone "My Sweet Lord" (Live)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Julio Iglesias - Mi dulce señor

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Five Thirty - My Sweet Lord

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Boy George, Stacey Q, Brainpool, The Wailing Souls, Aretha Franklin, Luther Vandross, Elton John en comagnie de Sting, de James Taylor…

Boy George - My Sweet Lord (Live Performance 1991) Enhanced Audio

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Wailing Souls - My Sweet Lord

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Billy Preston avec Sam Brown, Ravi et Anoushka Shankar lors du “Rock for the Rainforest”, Richard Clayderman, Emmerson Nogueira, Joel Harrison, Nina Hagen, John Mayer, Osibisa, Klaus Voorman, Brian Wilson, Beady Eye, et bien d’autres…

My Sweet Lord - Billy Preston -1973

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Richard Clayderman My Sweet Lord

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

My Sweet Lord. Nina Hagen & Loka Nunda

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

LIAM GALLAGHER - MY SWEET LORD

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’original de ''He’s So Fine'' fut écrit par Ronnie Mack, une connaissance des Chiffons qui leur proposa rapidement de devenir leur manager après avoir entendu leurs harmonies vocales. The Chiffons connaîtront encore d’autres succès avec ''One Fine Day'' écrit par Carole King et Gerry Goffin ou encore ''Sweet Talking Guy'' (où les backing vocaux chantent ''he’s so fine'').

The Chiffons - One Fine Day - 1963

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

The Chiffons - Sweet Talking Guy

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le succès ''He’s So Fine'' est du entre autres aux chœurs qui font 'Doo-lang doo-lang doo-lang'. Et pourtant Jay Siegal des Tokens démarcha auprès d’une dizaine de labels, qui tous rejetèrent le morceau, sauf Laurie Records. Siegal dira plus tard qu’après avoir écouté le morceau, on ferma les portes et on lui dit ''vous ne sortez pas d’ici, nous voulons ce disque''. L’affaire fut conclue rapidement, surtout après avoir subi dix refus.

"He’s So Fine" par The Chiffons apparaît sur la b.o. du film Quadrophenia sortie n 1979 par The Who.

The Who - Quadrophenia 1979 1080p

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Jody Miller - He's So Fine (with The Jordanaires)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Jody Miller atteignit le Top Ten avec sa version country and western de 1971 enregistrée au Columbia studio de Nashville. Cette version ne reprend pas les backing vocaux qui font ''doo lang''.

Au printemps 1978 deux nouvelles versions voient le jour, elles seront classées toutes les deux dans le Billboard Hot 100 : Jane Olivor en fit une ballade légère tandis que Kristy (and Jimmy) McNichol en enregistra une version copie conforme produite par Philip Margo et Mich Margo, tous deux membres des Tokens qui avaient joué sur et produit l’original des Chiffons dont trois des membres chantèrent les backing vocaux sur cette nouvelle version (Patricia Bennett, Barbara Lee et Sylvia Peterson).

He's So Fine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Kristy & Jimmy McNichol "He's So Fine" (1978)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

D’autres versions ont vu le jour, diverses et variées, comme celles de Dana Valery, de Jane Olivor, de Jonathan King (en face B de sa reprise du " Wild World " de Cat Stevens), de the Angels, de Dionne Bromfield, de the Clifters, d’Allison Durbin, de Birthe Kjaer, de Daliah Lavi, de Sandy Posey, de Reparata and the Delrons, de Dee Dee Sharp, de The Brittles (groupe pastiche des Beatles) et de quelques autres…

He's so Fine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Dionne Bromfield - He's so Fine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Daliah Lavi - Let The Love Grow - He's So Fine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

She's so Fine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous