Double Shot : Iko Iko – Jock-A-Mo

© James "Sugar Boy" Crawford and his Cane Cutters

18 oct. 2021 à 14:45Temps de lecture4 min
Par Classic 21

L’australien Justin Wellington (feat. Small Jam, un groupe des îles Salomon) vient de remettre au goût du jour "Iko Iko", un classique remontant à 1953. L’artiste, auteur-compositeur aux influences reggae-dancehall-pop, originaire de Papouasie-Nouvelle Guinée, aura mis une petite vingtaine d’années avant de décrocher un hit planétaire.

Loading...

 

Le morceau original composé et interprété par James "Sugar Boy" Crawford and his Cane Cutters portait le titre de "Jock-A-Mo" et ne connut pas le succès mérité. L’original était sorti sur Checker Records et Crawford chantait "Chock-A-Mo" mais mal orthographié par le président de Chess et Checker Records qui l’écrivit "Jock-A-Mo".
 

Loading...

 

"Jockamo" signifie "jester", un bouffon. Le groupe de musiciens composé de Sugar Boy, Professor Longhair au piano, Jake Myles, Big Boy Myles, Irv Bannister aux guitares et Eugene 'Bones' Jones aux drums, était connu sous le nom de Chipaka Shaweez. Shaweez étant l’un des groupes du Mardi Gras dont les membres étaient en costumes d’Indiens et se présentaient comme étant une tribu.

Par contre, dès la version des Dixie Cups en 1965, la chanson devint un hit international et le succès populaire, suivi d’un procès, amena en 67 James Crawford à conclure un accord avec le trio afin de partager les droits d’auteur. C’est pourquoi on voit Barbara et Rosa Hawkins ainsi que leur cousine Joan Johnson créditées à côté de James Crawford. Cette version est produite par les grands Jerry Leiber et Mike Stoller (sur leur label Red Bird Records) ainsi qu’Ellie Greenwich et Jeff Barry.

Loading...

 

Leur version découle d’une jam improvisée en studio à NYC où les filles se sont accompagnées en utilisant des drumsticks en frappant une chaise en aluminium, un cendrier qu’il y avait en studio et une bouteille de coca. Les producteurs ont nettoyé l’enregistrement, ont rajouté des backing vocaux, une basse et une batterie à la chanson et le single est sorti en mars 1965. En mai, "Iko Iko" était dans le Billboard Hot 100 où il est resté 10 semaines et est monté jusqu’à la 20e place. Au Royaume Uni il atteignit le numéro 23. C’était le 3e single extrait de "Chapel of Love", le 1er album studio des Dixie Cups. A partir de là, c’est l’interprétation des Dixie Cups qui servira de modèle aux versions ultérieures.

 

Dr John, énorme personnage haut en couleur et digne représentant de la musique made in New Orleans, en fera une excellente version qui ne connut qu’un succès mineur en 1972. Sa version (sur Atco Records) était produite par les célèbres Jerry Wexler et Harold Battiste et figure sur son sublime 5e album "Dr John’s Gumbo" (72). On y retrouve le mythique Professor Longhair au piano.

Loading...

 

Le classique de la Nouvelle Orléans, maintes fois adapté, raconte la collision lors de la parade de Mardi Gras entre 2 tribus d’Indiens et leur confrontation traditionnelle. C’est le mélange de 2 chants indiens : un chant qu’entamaient les Indiens qui entraient en bataille, une sorte de chant de victoire.

Une multitude de versions existe ; dont celle de la chanteuse écossaise Natasha, dont la version atteignit la 10e place des UK singles charts en 1982. Elle fait partie de la B.O. du film de 2014, "A Boss in the Living Room". Les Britanniques des Belle Stars eurent leur heure de gloire avec leur version de 1989 qui monta jusqu’au numéro 14 du Billboard Hot 100 et figure sur la B.O. de "Rain Man", film de 88 avec Tom Cruise et Dustin Hoffman.

Loading...
Loading...

 

Le morceau avait déjà été sorti sur Stiff Records sans connaître un gros succès. Il se retrouvera aussi sur la B.O. de "Knockin' on Heaven’s Door" en 97 et "The Hangover" en 2009.

"Iko Iko" est aussi, il faut le signaler, la 1re cover de la carrière de Warren Zevon. L’allemand Captain Jack sortit sa version sur son 4e album "Top Secret" en 2001. Et puis il y a encore la version de Larry Williams sur Speciality Records (enregistrée le 26 avril 57 mais sortie en 89) ou de Rolf Harris en 65.

Loading...
Loading...

 

Il existe aussi des versions live d'"Iko Iko" par le Grateful Dead sur (au moins) 6 de leurs albums live. Les Neville Brothers ont sorti le morceau en medley avec la chanson "Brother John" en 81 sur l’album "Fiyo on the Bayou". Le Saragossa Band le reprit aussi, Zap Mama aussi, ainsi que Cyndi Lauper sur son album "True Colors" de 1986.

Loading...
Loading...

 

La chanson est régulièrement reprise par des artistes de la Nouvelle Orléans comme The Radiators, Willy DeVille, Buckwheat Zydeco, Irma Thomas et Zachary Richard et on peut souvent l’entendre dans les rues, particulièrement pendant le Mardi Gras.

Loading...

 

Et voici quelques films qui ont bénéficié d’une version de "Iko Iko":

– La version des Dixie Cups figure sur la BO des films "The Big Easy" de 87 et "The Skeleton Key" de 2003.

– Le film "Satisfaction" (88) rend hommage à la chanson dans la version de Justine Bateman & the Mystery.

– Les Belle Stars assurent pour la BO de "Rainman" et celle de "The Hangover".

– Pour le film "K-9", c’est Amy Holland qui se charge de la version tandis qu’Amit Kumar interprète en 1990 sa version pour "Kishen Kanhaiya".

– Zap Mama assure la scène d’ouverture de "Mission Impossible 2" avec sa version et Natasha l’interprète dans "A Boss in The Living Room" en 2014.

– Quant à Alvin and the Chimunks proposent leur version pour le film de 2015 "Alvin and the Chipmunks : The Road Chip".

Loading...

Vers tous les articles et audios Double Shot ICI

Sur le même sujet

Double Shot : Beggin

Double Shot

Double Shot : ''Cold Heart" et ses quatre originaux

Double Shot

Articles recommandés pour vous