RTBFPasser au contenu
Rechercher

Double Shot : Money’s Too Tight

04 oct. 2021 à 14:45Temps de lecture3 min
Par Classic 21

Simply Red est un groupe qui ne manque pas de reprises : spécialisé dans la blue-eyed soul (de la soul music mais interprétée par des blancs), Simply Red avait été classé numéro 6 du Top Ten des "Tracks of the Year" en 1982 par le New Musical Express avec leur reprise des Valentine Brothers, extraite de leur premier album "Picture Book". L’album leur vaudra une nomination aux Grammy Awards pour la catégorie "Best New Artist" et "Holding Back The Years" sera nominé dans la catégorie "Best Pop Performance by a Duo or Group with Vocals".

Loading...

 

"Money’s Too Tight (to mention)" fut le premier single extrait de l’album et sortit le 20 mai 1985, suivi de "Come to My Aid" en août, "Holding Back The Years" en novembre, "Jericho" en février 1986 et "Open Up The Red Box" en août 1986. "Picture Book" figura au Top 30 d’albums dans 12 pays différents et atteignit le statut de disque de platine dans 6 d’entre eux, dont les Etats-Unis et le Royaume Uni (5X platine) et disque d’or dans les autres. Dès la sortie de l’album, produit par Stewart Levine, Mick Hucknall s’imposa comme "big-voiced soul singer" et son groupe rappela les belles heures des Funk Brothers, les musiciens de session de Motown, et des MG’s, les musiciens de session de Stax, en ajoutant une touche de MFSB, les musiciens responsables du Philadelphia Sound.

Loading...

 

Ce sont les Valentine Brothers qui interprétèrent la version originale de "Money’s Too Tight (to mention)'', composé par les 2 frères et produit par Bobby Lyle, un fabuleux pianiste organiste jazz lui aussi ex-Young-Holt Unlimited, est un extrait de leur deuxième album, "First Take", sorti en 1982. Le groupe américain, qui connut son heure de gloire à la fin des 70’s et dans les 80’s, connut son deuxième plus gros succès avec ce morceau. Le band était mené par John et William "Billy" Valentine, originaires de Columbus dans l’Ohio. Billy Valentine avait été le chanteur de Young-Holt Unlimited dans la 1re moitié des seventies.

Loading...

 

Les Valentine Brothers ont sorti 4 albums : "The Valentine Brothers" en 79, "First Take" en 82, "Have a Good Time" en 84 (avec leur plus gros succès, "Lonely Nights") et "Picture This" en 87.

Quant aux paroles, elles font allusion aux problèmes économiques et évoquent les "Reaganomics", une série de mesures prises par le président Ronald Reagan pour encourager la croissance de l’Economie Américaine. On retrouve dans les paroles "the old man that’s over the hill", "did the earth move for you, Nancy ?". Le chanteur demande de l’argent à prêter à son frère qui répond "Brother I’d like to help you but I’m unable to". Vient ensuite "Father, Father, almighty Father" à quoi son frère répond "Money’s too tight to mention".

 

Le producteur des Valentine Brothers, Bobby Lyle, était un pianiste organiste jazz ayant joué, lui aussi, dans le groupe Young-Holt Unlimited fondé par 2 ex-Ramsey Lewis Trio, Red Holt aux drums et Eldee Young à la basse. Il a aussi tourné avec Sly & the Family Stone, George Benson, Benny Golson, Eddie Harris et Gábor Szabó. Il fut même le "musical director" d’artistes comme Phyllis Hyman, Bette Midler, Al Jarreau et Anita Baker. Bobby Lyle a sorti une quinzaine d’albums sur les labels CBS, Capitol, Evidence, Atlantic, Blue Note, Three Keys et Heads Up. Le deuxième single extrait de "First Take", "Let Me Be Close to You" eut un succès quasi équivalent à celui de "Money’s Too Tight (to mention)".

Loading...

 

Quant au producteur de la version de Simply Red, l’américain Stewart Levine, il a travaillé avec : The Crusaders, Minnie Riperton, Lionel Richie, Simply Red, Hugh Masekela, Dr. John, Randy Crawford, B.B. King, Huey Lewis and the News, Patti Labelle, Sly Stone, Boy George, Peter Blakeley, Joe Cocker, Oleta Adams, Killing Joke, Boz Scaggs, Womack and Womack, David Sanborn, Brenda Russell, Lamont Dozier, Curiosity Killed the Cat, Aaron Neville, Everyday People, Jamie Cullum et The Marshall Tucker Band… entre autres.

Vers tous les articles et audios Double Shot ICI

Sur le même sujet

Double Shot : Last Nite

Double Shot

Double Shot : Don't Turn Around

Double Shot

Articles recommandés pour vous