Wimbledon

Douloureuse défaite pour Goffin, défait par Norrie au terme d’un combat titanesque en cinq sets à Wimbledon

04 juil. 2022 à 17:31 - mise à jour 05 juil. 2022 à 19:19Temps de lecture3 min
Par Antoine Hick

Douloureuse défaite pour David Goffin. Alors qu’il menait deux sets à un et n’était plus qu’à une manche de la demi-finale, le Belge s’est finalement écroulé pour s’incliner en cinq sets, au terme d’un combat titanesque, face au chouchou local, Cameron Norrie.

Un revers qui fait mal. Parce que Goffin - et tout le tennis belge- y aura cru. Parce que pendant longtemps, il a retrouvé son meilleur niveau, envoyant valser les doutes qui l'habitaient encore il y a quelques semaines. 

Mais le match, comme beaucoup à ce niveau-là, s'est joué sur des détails. Et face à son public, c'est finalement le métronome Norrie qui a remporté la bataille en 3H30.

La confiance, cette composante tellement importante dans le sport de haut niveau. Cette confiance qui, dans le meilleur des cas, permet à son heureux propriétaire de gravir des montagnes qu’il pensait inatteignables jusque-là. Cette confiance qui, a contrario, paralyse, bloque, ralentit et tétanise quand elle nous fuit.

Tétanisé, David n’a jamais vraiment semblé l’être ce mardi. Ou du moins, il n’a pendant longtemps pas donné l’impression de l’être. Le visage fermé, le regard concentré, peut-être encore un peu moins démonstratif qu’à l’accoutumée. Peut-être encore davantage concentré sur son match, focalisé sur ce rêve qui lui tendait les bras.

Un rêve de demi-finale qui s’est matérialisé un petit peu plus quand le Belge a magistralement empoché la 1e manche en 34 minutes à peine. Offensif, volontaire, inspiré, ignorant les clameurs hostiles d’un public acquis à la cause de son adversaire (6-3)

Un adversaire qui a profité d’un léger moment de flottement dans le 2e set pour sortir de sa torpeur et activer le mode automatique. Plus incisif, plus puissant, il a poussé Goffin dans ses retranchements, ses coups de boutoir long de ligne pleuvant subitement dans la partie de terrain du Belge (5-7)

Mais il semblait écrit que, malgré le très fin matelas de confiance sur lequel trône Goffin depuis quelques semaines, il n’allais pas lâcher son bifteck aussi facilement. Cette demi-finale il en rêvait depuis toujours, il n’allait pas abdiquer au moindre contrecoup.

Goffin se rebiffe

Confirmation dans la foulée avec un Goffin new-look, probablement revanchard après cette fin de 2e set un peu bâclée. Profitant d’une 3e manche décousue dans son niveau de jeu, Goffin s’est refait la cerise à vitesse grand V, grâce à plusieurs bons choix tactiques et revers croisés ultra-précis. Auteur d’un double break d’entrée, il s’envole et, malgré quelques soubresauts, il n’est plus rattrapé. 6-2 en 27 minutes chrono et deux manches à une pour le Belge !

Toujours pas de place au doute, donc. Même quand il concède ce foutu break à 3-5 dans la 4e manche. Un simple break qui lui coûte ce 4e set et l’embarque dans une périlleuse et piégeuse 5e manche face à un public toujours plus bruyant en faveur de son adversaire.

Cinq sets et une nouvelle occasion de prouver que ce Goffin-là a retrouvé la confiance. Celle qui le fuyait il y a quelques temps encore mais qui, depuis quelques semaines, a refait son apparition. Pour lui redonner des ailes et potentiellement le propulser dans le dernier carré.

Norrie en mode robot face à son public

Mais en face, son adversaire joue toujours aussi juste. Le combat devient tendu, indécis, spectaculaire. Les jeux se suivent et se ressemblent. Impossible de prendre le service de son adversaire. A 5-4 en sa faveur, Goffin a une occasion de clore le match. En deux temps, trois mouvements, Norrie ferme la porte et revient à 5-5.

Et le rythme imprimé par l’Anglais devient subitement infernal. Tous ses coups sont bien sentis, tous ses services puissants et précis. A 5-5, Goffin perd son service au pire des moments. Face à son public, dans son antre, Norrie a l’occasion de fermer la boutique. Il ne tremble pas. Sur sa deuxième balle de match, il exulte finalement et savoure. Il retrouvera Novak Djokovic en demi-finale. En face, l'héroïque Goffin doit s'avouer vaincu. Il est tombé sur un roc.

Cruel dénouement pour unoffin qui y aura cru pendant longtemps. Qui aura malmené son adversaire pendant trois sets, retrouvant le niveau de jeu qui lui avait permis d’effleurer le Top 10 mondial il y a quelques années.

Goffin aura finalement perdu un combat. Mais nul doute qu'il a plus que probablement gagné des points précieux dans sa bataille avec lui-même. Celle qui devrait lui permettre, à 31 ans, de retrouver le gratin mondial. Au vu de ce qu’il a montré ce mardi, il est en capable.

David Goffin en route pour le dernier carré à Wimbledon ?
David Goffin en route pour le dernier carré à Wimbledon ? © Tous droits réservés

Articles recommandés pour vous