RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cinéma - Interviews

Downton Abbey, les interviews de Laura Carmichael, Allen Leech, et Tuppence Middleton

Downton Abbey, les interviews de Laura Carmichael, Allen Leech et Tuppence Middleton

l'interview d'Hugues Dayez

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

05 mai 2022 à 13:32Temps de lecture4 min
Par Hugues Dayez

Après un premier film plaisant mais un tantinet anecdotique, le créateur – et unique scénariste ! – de la série Julian Fellowes retrouve sa plume des grands jours pour créer de nouveaux enjeux dans sa célèbre saga. Son idée d’un tournage d’un film muet dans les salons de Downton est excellente car elle permet de rappeler combien, à l’époque, le cinéma n’était pas encore le 7e art mais un loisir populaire : alors que les acteurs sont attendus comme le messie par les domestiques du domaine, ils sont perçus comme des vulgaires saltimbanques par les aristocrates. Ce contraste permet quelques scènes savoureuses et très bien documentées. L’intrigue parallèle dans le sud de la France est peut-être un peu moins riche, mais elle permet d’entretenir un suspense non négligeable dans la trame globale du récit.

Le fait que ce film ait réussi à se faire en pleine crise du Covid tient du miracle : aucun acteur essentiel de l’univers de "Downton Abbey" ne manque à l’appel, et le cocktail entre humour et émotion est, une fois de plus, au rendez-vous.

Une rencontre en version originale avec Laura Carmichael (Lady Edith), Allen Leech (Tom Branson) et Tuppence Middleton (Lucy Branson).

Traduction

Laura, ma première question est pour vous parce que le trajet de votre personnage est assez intéressant, elle est peut-être la plus moderne de cette famille parce qu’elle veut travailler ! Comment avez-vous vécu cette évolution ?

Laura Carmichael : ça a été une telle joie d’avoir un personnage que vous pouvez jouer pendant des années, ça représente une dizaine d’années, et elle a vraiment changé. Je pense qu’au début, elle devait être la dernière des filles qu’on aurait pu considérer comme "moderne", elle avait une certaine idée de ce à quoi sa vie allait ressembler, ce qui était exactement celle de sa grand-mère, ce qu’elle avait en tête pour son avenir. Julian (Fellowes, le scénariste ndlr) lui a fait passer toute une transformation, elle a survécu à la guerre, sa sœur est décédée, toutes ces choses qui l’ont touchée tout comme Lady Mary, et elle n’a pas eu la simple vie amoureuse qu’elle pensait avoir, et tout cela l’a amenée à trouver son propre talent, sa propre voie… Ça a été pour moi une grande joie de jouer ce personnage et de voir son évolution.

Allen, votre personnage a également vécu une certaine évolution, mais comment vivez-vous votre retour dans cet univers, quels sont vos sentiments en tant qu’acteur ?

Allen Leech : Je pense, et particulièrement quand vous jouez un personnage aussi longtemps, que cela devient une deuxième nature, cela ne me prend que quelques jours pour le "retrouver", il n’est jamais très loin de moi puisqu’il représente une partie de ma vie et de ma carrière depuis si longtemps. J’apprécie toujours de revenir parce que Julian apporte chaque fois quelque chose de neuf dans la série, et cela vaut pour tous les personnages, et le public ne s’y attend pas toujours. Par exemple, le trajet que va suivre personnage de Lucy, on pense que tout sera attendu, et qu’elle va continuer sa vie, mais de nouveau, comme Julian le fait toujours, il va se passer quelque chose, on va devoir se poser des questions sur les responsabilités, et avec la chance, arrivent aussi d’autres responsabilités, et ce qui va se passer aura des conséquences sur Tom et Lucy, et pas simplement sur Tom tout seul.

Downton Abbey II : Une Nouvelle Ère

Dès le 4 mai 2022 au cinéma

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Il y a également un esprit de famille hors caméra, et pour vous, Tuppence, est-ce que ça a été difficile d’entrer dans cette famille, étiez-vous un peu stressée d’entrer dans cet univers ?

Tuppence Middleton : Heureusement, ça n’a pas été difficile du tout, tout le monde a été ouvert et gentil, et je me suis sentie la bienvenue, mais c’est sûr que l’idée était stressante notamment lors du premier film parce que ça faisait déjà très longtemps que les acteurs travaillaient ensemble, et que le public avait vécu avec ces personnages. Donc, vous avez l’impression hors caméra que vous allez vivre votre première journée à l’école. Et pour le public, ça doit également faire bizarre de voir arriver un nouveau personnage, qui va s’immiscer dans cette famille que vous aimez, plus particulièrement avec le personnage de Tom qui est si populaire et qui vivait une autre relation avant sa rencontre avec Lucy. Le public a pu se montrer très protecteur vis-à-vis de Tom, "Lucy, fais bien attention !". Oui, vous sentez que vous avez la responsabilité de continuer cet esprit de Downton, et de vous insérer naturellement dans cet univers, mais cela a été facilité par l’état d’esprit du reste du casting.

C’est peut-être une question très naïve, mais comment expliquez-vous, non seulement le succès auprès du public britannique, mais également le succès international de la série ?

Laura Carmichael : C’est un mystère, c’est étonnant que la série ait démarré à ce point, je pense que la série incarne la quintessence britannique, et c’est quelque chose que nous, Britanniques, avons toujours exporté, lors des fictions historiques. Il y a quelque chose de magique dans l’écriture de Julian, cela semble historique, mais c’est très subtil, en arrière-plan, vous voyez ces personnages vivre à travers cette période, il fait un travail incroyable en arrivant à faire vivre une vingtaine de personnages, dont les vies entremêlées se déroulent en même temps… Il s’inspire beaucoup de la fiction américaine, tout en l’appliquant à une fiction historique anglaise, c’est vraiment étonnant.

Je vous ai vus dans d’autres films ou d’autres séries, mais avec la distance, qu’est-ce que Downton Abbey a changé dans votre carrière ?

Allen Leech : ça a donné aux gens la possibilité de voir ce que nous pouvions faire sur une scène internationale, quel est le personnage que vous avez joué, et c’est un vrai cadeau pour une carrière d’acteur, à l’heure actuelle, de pouvoir montrer ce que vous avez fait pour que les gens en soient conscients. Cela change la perception qu’on a de vous, et faire partie de quelque chose qui aura eu un tel succès vous aide à continuer dans votre carrière.

Laura Carmichael : Travailler avec tous ces acteurs a été tout simplement incroyable, et il y en a qui ont eu de très longues carrières, notamment en commençant tous par le théâtre, et on a passé des soirées à l’hôtel, à écouter toutes leurs histoires, à propos du National Theatre, des années 70’s, incroyable, ça ne s’achète pas, et je suis très reconnaissante pour ça.

Articles recommandés pour vous