RTBFPasser au contenu
Rechercher

Vie privée

Drogues, armes à feu, terrorisme : Meta fait la chasse aux contenus dangereux

05 mars 2022 à 11:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Sur Facebook et Instagram, la chasse aux contenus dangereux est ouverte. Meta a dévoilé les résultats de sa modération concernant notamment les contenus en matière de drogues et d'armes à feu. Selon leur dernier rapport, 4 millions de contenus sur la drogue ont été supprimés sur Facebook au cours du dernier trimestre 2021.

Des millions de contenus supprimés

Meta a dévoilé les conclusions de son 12e rapport d'application des Standards de la Communauté sur Facebook et Instagram concernant le quatrième trimestre 2021.

L'entreprise de Mark Zuckerberg s'est félicitée d'avoir supprimé 4 millions de contenus liés à la drogue sur Facebook. Une augmentation de 1,3 million de suppressions par rapport aux 2,7 millions de contenus supprimés concernant les substances illicites lors du troisième trimestre 2021. Une amélioration expliquée par Meta grâce au développement de ses technologies de détection proactive.

Outre les contenus de drogues supprimés, Meta a également dévoilé la suppression de 1,5 million de contenus liés aux armes à feu.

Une modération qui voit une très légère hausse par rapport au troisième trimestre 2021. 1,1 million de contenus sur la drogue avaient alors été supprimés.

Si Meta n'a pas indiqué le nombre de contenus liés au terrorisme supprimés sur Facebook, l'entreprise l'a dévoilé pour Instagram. Au quatrième trimestre 2021, 905.300 contenus liés au terrorisme ont été supprimés sur le réseau social, contre 685.200 au trimestre précédent.

Quant aux armes à feu, la plateforme prisée par les influenceurs a été délestée de 195.000 contenus. Au troisième trimestre 2021, 154.400 contenus liés aux armes avaient été retirés d'Instagram. A noter tout de même que Meta n'a pas non plus dévoilé le nombre de contenus liés à la drogue supprimé sur Instagram.

L'entreprise vante l'efficacité de sa modération

D'après Meta, le nombre de contenus préjudiciables "relativement constant" démontre que la grande majorité des contenus vus par les utilisateurs respecte leurs règles communautaires. Le groupe américain a notamment fait l'éloge de sa technologie d'intelligence artificielle.

"Notre amélioration constante peut être attribuée à une approche holistique comprenant nos règles, la technologie qui nous aide à les appliquer, l'élément opérationnel de la modération globale du contenu et un processus de conception de produits axé sur la sécurité et l'intégrité.", a déclaré Meta dans un communiqué.

Sur le même sujet

Meta a financé une campagne de dénigrement contre TikTok

Monde

L'accès à Facebook restreint en Russie après un refus de renoncer au fact-checking

Réseaux sociaux

Articles recommandés pour vous