Regions

Eclairage du halage à Namur : le chantier reprend, l’enquête continue

© simbe RTBF

Par Simon Bériaux

A Namur, les travaux de réfection de l’éclairage public ont repris le long de la Sambre. Ce chantier avait débuté au printemps 2020 pour être interrompu en juin, dans la foulée de la noyade de Pablo Spinewinne. Le jeune homme de 19 ans se baignait dans la Sambre, il avait agrippé une rambarde avant de la relâcher subitement, comme sous le coup d’une électrocution. A l’époque, le Parquet de Namur avait ordonné l’arrêt du chantier le temps de faire toute la lumière sur la cause du décès et les responsabilités. Si les travaux ont repris début janvier, l’enquête n’est pas terminée pour autant.

Reprise de chantier conditionnée à l’avancée des devoirs d’enquête

Le Parquet de Namur nous a confirmé que certains travaux d’expertise ont pu être menés à terme. Assez pour que la juge d’instruction en charge du dossier autorise la remise en état du site - donc les travaux - en décembre dernier. Pas assez cependant pour y voir clair sur le fond du dossier. Il y a quelques mois, le procureur du Roi Vincent Macq faisait le point face à la presse : Il s’agit davantage de considérations techniques que judiciaires à ce stade. Ça prend - à mon goût - un peu trop de temps, mais l’enjeu est trop important.

Trois kilomètres de quais concernés

Le chantier a repris la semaine dernière et concerne pour le moment le remplacement des câbles d’alimentation des lampadaires. Sur place, les ouvriers évoquent une durée de six mois. Le Service Public de Wallonie espère en avoir fini bien avant, dès Pâques. Serge Toussaint, porte-parole mobilité infrastructure : notre district routier a lancé les travaux en vue d’une remise en service complète de l’éclairage. Au plus tard, nous en avons jusqu’au 30 juin 2023. Le cahier spécial des charges mentionne une fin probable pour avril, sauf aléas. Cela va dépendre des intempéries et de ce qu’on va trouver en ouvrant le sol. Un contremaître nous explique en effet la présence de nombreuses conduites sous les pavés - de gaz notamment – pas toujours bien renseignées. Or il faut éventrer les quais en largeur devant chaque point lumineux. Le chantier va s’étirer sur un kilomètre et demi - rive gauche et rive droite - entre la confluence et le centre sportif de Namur.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma... Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous