Éclipse partielle de Soleil : comment photographier l’événement ?
Météo

Éclipse partielle de Soleil : comment photographier l’événement ?

24 oct. 2022 à 10:35Temps de lecture2 min
Par Antoine Binamé, Caroline Dossogne et Fédération Francophone d’Astronomes Amateurs de Belgique

    Tout ceci étant dit, il faudra composer avec des conditions météorologiques peu favorables (un temps assez nuageux)... mais des trouées sont possibles !

    Loading...

    Mais attention, l’observation de ce spectacle nécessite des précautions ! On vous explique ci-dessous comment faire.

    Une lumière dangereuse pour l’œil… et les capteurs !

    Dès tout petit, on nous l’inculque : la lumière solaire est dangereuse pour nos yeux… et c’est exactement la même chose pour nos appareils photos ! Ils ne sont pas du tout conçus pour résister à un phénomène. Il est donc nécessaire disposer d’un filtre à fixer devant son objectif.

    Deux possibilités s’offrent à vous :

    • La fabrication artisanale d’un filtre sur base de Mylar aluminisé : on découpe une fine feuille de cette matière et l’on bricole (avec un carton rigide) un embout capable de s’adapter au diamètre de l’appareil photo choisi
    • L’utilisation d’un filtre dédié à cet usage d’une densité de 3.8 ou 5. Le filtre de densité 3,8 est recommandé pour la photographie (et ne laisse passer qu’un dix-millième de la lumière solaire), le filtre de densité 5 est quant à lui à privilégier pour de l’observation direction (puisqu’il ne laisse passer qu’un cent-millième seulement de la lumière solaire)

    Attention : on reste prudent !

    Prudence si vous êtes photographe : les filtres photographiques classiques (de type ND 1000 par exemple), ou le fait de diaphragmer au maximum son objectif (en passant à F22) ne sont absolument pas suffisant et ne protègeront absolument pas le capteur de votre appareil qui restera bien sensible à la lumière. Pas convaincu ? On vous l’a dit : un filtre de densité 3,8 laisse passer un dix-millième de la lumière solaire… un simple filtre ND 1000 en laisse passer un millième ! Bien trop pour le boîtier… et pour vos yeux !

    En pratique maintenant !

    Votre montage est réalisé ? Vous êtes prêt ? Commencez, au préalable, par tester le dispositif en pointant votre appareil avec une ampoule halogène. N’oubliez jamais de ne pas regarder le Soleil directement : ni de face, ni via le viseur de votre boitier. Privilégiez toujours l’écran en mode live view (pour les appareils qui en disposent, bien sûr).

    Germany, Hesse, Hochtaunuskreis, Equipment used for astro photography, photographing a full moon eclipse
    Germany, Hesse, Hochtaunuskreis, Equipment used for astro photography, photographing a full moon eclipse © Tous droits réservés

    Concernant les réglages de votre appareil photo :

    Si vous disposez d’un trépied et d’une télécommande, c’est évidemment un must et cela vous évitera de bouger l’appareil au moment du déclenchement. Dans tous les cas : une ouverture réduite, des ISO les plus bas possibles (le Soleil tape fort !) et une vitesse élevée à moyenne (selon les conditions.

    Quelques essais… et hop ! Une splendide image à partagez sur notre groupe Météo RTBF, ciel partagé !

    Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

    Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

    Sur le même sujet

    Articles recommandés pour vous