RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Namur

"Ecole numérique" : des outils digitaux pour amorcer une nouvelle rentrée scolaire

Cet établissement avait déjà reçu des tablettes dans le cadre d'un autre projet financé par Ecole numérique
31 août 2020 à 13:05Temps de lecture3 min
Par Arnaud Bruckner

Si les élèves vivront une rentrée scolaire particulière, celle-ci sera présentielle, et non virtuelle. Cependant, un appel à projet de la Région wallonne, "Ecole numérique", qui existe depuis plusieurs années, permettra à un certain nombre d’écoles de poursuivre leur digitalisation, via la fourniture de matériel numérique.

À Namur, deux projets de l’Etablissement des Sœurs de Notre Dame ont été sélectionnés. Cette école secondaire, comptant 700 élèves, recevra, en janvier, 10 nouveaux ordinateurs, et 24 tablettes.

"Nous sommes en 2020, il est très important pour les élèves d’avoir une pédagogie qui est liée à la société", explique Françoise Baufays, la directrice de l’établissement, "et utiliser des moyens numériques en fait partie, pour nous permettre d’évoluer vers les pratiques pédagogiques de demain. Et c’est aussi un élément que l’on retrouve dans le Pacte d’excellence".

D’autant que ce genre de matériel est souvent difficilement finançable, sur fonds propre, par une école. "Notre budget ne nous permet pas d’acheter ce matériel, et donc nous essayons par tous les moyens de pouvoir mettre à disposition de nos élèves des outils qui leur permettront d’avancer dans leur formation", ajoute la directrice.

Françoise Baufays, la directrice de l'établissement
Françoise Baufays, la directrice de l'établissement A.B.

Deux projets, avec la digitalisation comme pierre angulaire

Dans cette école, les deux projets sélectionnés, pour obtenir ces fournitures informatiques qui resteront à l’école, portent respectivement sur les sciences et les mathématiques, ainsi que la remédiation via l’autonomie de l’élève.

"Dans les sciences et la recherche, le numérique est très utilisé. On voulait donc avoir du matériel qui permette aux élèves de faire des manipulations en classe, et pas seulement de voir leur professeur les faire : manipuler des tableurs, des graphiques, des statistiques, etc.", explique Véronique Evrard, professeure de mathématiques, et coordinatrice numérique de l’établissement.

Quant au second projet, "l’idée est de donner un espace informatique, et l’accès à Internet, aux élèves, avec une certaine autonomie, sur un espace dédié à la remédiation", ajoute la professeure, "Ils auront à disposition certains programmes et applications, sur lesquels ils pourront obtenir de la remédiation pour les cours où ils ont des difficultés. Et pouvoir, par eux-mêmes, essayer de s’exercer et progresser en autonomie"

Véronique Evrard, professeure de mathématiques, et coordinatrice des projets numériques
Véronique Evrard, professeure de mathématiques, et coordinatrice des projets numériques A.B.

Des bénéfices pour les élèves et les professeurs

La directrice de l’école voit déjà les bénéfices que ce type d’enseignement peut avoir pour les élèves. "Les jeunes baignent dans la technologie, ils sont nés avec ce type de matériel. Ce sont des outils qui permettent vraiment de les motiver, d’explorer de nouvelles pratiques pédagogiques, et de favoriser leur implication dans les cours", explique Françoise Baufays.

Pour les professeurs, "ça permet d’évoluer dans leur manière d’enseigner, ça leur donne des outils qu’ils ont chez eux et qui font partie de leur environnement".

Ce que confirme sa collègue Véronique Evrard, professeure de mathématiques : "Ça permet d’aller au rythme de l’élève, c’est vraiment enrichissant".

Eduquer au numérique, au-delà des réseaux sociaux et des jeux

D’autant que la présence d’appareils technologiques à l’école joue aussi un rôle d’éducation au numérique.

"Amener les outils numériques à l’école, cela permet aussi de leur apprendre comment utiliser ces outils", évoque également Véronique Evrard, la coordinatrice numérique, "Ils ont souvent déjà accès à l’outil numérique, chez eux, mais cela se limite aux réseaux sociaux et aux jeux. À l’école, on leur apprend une autre utilisation de ce matériel".

Plusieurs projets avaient déjà été financés, au sein de cet établissement, via l’appel à projet "Ecole numérique", et notamment l’achat de tablettes utilisées dans d’autres cours. "Notre premier projet date d’il y a cinq ou six ans", évoque Françoise Baufays, la directrice.

C'est notamment dans cette classe que seront installés les ordinateurs, au mois de janvier
C'est notamment dans cette classe que seront installés les ordinateurs, au mois de janvier A.B.

679 projets sélectionnés à travers la Wallonie

À partir de 955 projets scolaires, près de 679 d’entre eux ont été sélectionnés, cette année, pour recevoir le matériel informatique demandé. "Cela fonctionne via un système de points, 50 points étant le maximum, ce que nous avons reçu. En corrélation avec les projets, nous pouvons dépenser ces points en matériel informatique : 5 points pour un ordinateur, 2 points pour une tablette, et une quinzaine de points pour un tableau digital", explique la directrice, Françoise Baufays.

Le projet Ecole Numérique réunit plusieurs acteurs de l’enseignement, comme la Région wallonne, la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Communauté germanophone et le Service public de Wallonie.

Le budget total de l’opération, en 2020, est de 8,7 millions d’euros. Davantage qu’en 2019, quand 503 projets avaient été financés à hauteur de 6,9 millions d’euros.

Cet établissement avait déjà reçu des tablettes, lors d'un précédent appel à projets
Cet établissement avait déjà reçu des tablettes, lors d'un précédent appel à projets A.B.

Articles recommandés pour vous