Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

Economie : faut-il oublier le premier semestre 2022 ?

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

Le premier semestre qui vient de s’achever est-il à oublier ? Bonne question, à laquelle, je vais vous donner une réponse normande. Oui et non.

Oui, il faut l’oublier si on regarde de manière brutale l’économie : l’inflation est en hausse et à des niveaux jamais vus depuis des décennies. L’économie ralentit alors qu’elle devait exploser après la fin du Covid-19. L’Europe et les Etats-Unis ont peur de tomber en récession. Les taux d’intérêt sont en hausse rapide et les bulles boursières ont éclaté. La preuve de ce dernier point ? Le S&P 500, le principal indice de la bourse américaine est à – 20%. Le Nasdaq, la bourse des valeurs technologiques est à – 29%. Le Bitcoin qui a fait fantasmer les foules est à – 60%. Tesla est à – 33% et même Amazon, qui avait profité de l’essor de l’e-commerce avec le confinement, est aussi à – 34%. Au passage, ces chiffres en rouge foncé prouvent que Mélenchon et OXFAM se trompent de cible lorsqu’ils fustigent le capitalisme qui crée selon eux des milliardaires toutes les heures. La simple lecture de ce premier semestre 2022 montre que ce même capitalisme peut réduire en quelques jours ou quelques semaines d’un bon tiers, voire plus encore, la richesse de ces mêmes milliardaires que ce soit le patron de Tesla ou d’Amazon ou de LVMH ! Mais de cela, ni Mélenchon ni OXFAM n’en parlent.

J’expliquais en préambule que je vous ferai une réponse normande à la question de savoir si ce semestre est à oublier. Je viens d’argumenter pour le volet "oui". Maintenant, voyons pourquoi il faut – au contraire – se souvenir de ce premier semestre 2022 ?

Sur le même sujet

Télétravail : qui veut encore aller au bureau le vendredi ?

Chronique Économique

Pouvoir d’achat : "Chéri, j’ai rétréci les courses"

Chronique Économique

Articles recommandés pour vous