Diables Rouges

Eden Hazard : "Je repars de zéro mais tout est rentré dans l’ordre, je voulais retirer cette plaque depuis longtemps"

25 mai 2022 à 06:53Temps de lecture1 min
Par Lancelot Meulewaeter

Le Real Madrid tenait son media day, mardi au centre d’entraînement de Valdebebas. A quelques jours de la finale de la Ligue des champions contre Liverpool (samedi 21 heures, Stade de France), les portes étaient ouvertes pour les médias du monde entier. L’occasion pour certains d’obtenir l’interview de joueurs en vue du Real Madrid. Het Laatste Nieuws a pu s’entretenir avec un Eden Hazard ragaillardi, dont les déclarations respirent l’optimisme. "Je me sens bien, l’opération s’est bien passée. Tout le monde sait que j’en avais besoin, j’ai eu la chance de pouvoir la faire. J’arrive juste à temps pour la finale de la LDC. L’objectif c’était de prendre mon temps pour bien me soigner, pas vouloir aller trop vite comme je l’ai fait de temps en temps l’année passée. Le coach a bien compris ma situation. On a bien travaillé, on a bien fait ça."

Hazard s’était fait opérer fin mars 2022 pour retirer la plaque qui lui avait été apposée au moment de sa fracture à la cheville en 2019. La fin d’un feuilleton pénible pour le joueur, qui n’a jamais souhaité cette plaque, pas plus que son clan. Il se murmure que même le médecin qui l’avait opéré à Dallas en 2020 n’était pas convaincu du bien-fondé de cette opération. "C’était dur mais j’ai toujours su pourquoi je ne pouvais pas donner le meilleur de moi-même. Tout est rentré dans l’ordre. A moi d’aider l’équipe."

"J'essaie d'oublier la pression de la finale"

Le joueur revient tout juste pour la finale de la Ligue des champions. Assez pour accrocher du temps de jeu ? "Je me prépare de la même manière pour chaque match. C’est une finale, mais j’essaie de ne pas changer. Je fais ça à ma façon, il y a plus de médias mais sur le terrain c’est la même chose. J’essaie de rire et oublier la pression."

S’il a peu joué cette saison (7% de temps de jeu), le joueur semble libéré et se tourne déjà vers la saison prochaine. "Le coach le sait : j’ai encore deux ans ici, les trois premières années ne se sont pas bien passées. Je veux montrer à tout le monde ce que je peux faire. A commencer par samedi et enchaînant la saison prochaine. Je suis encore dans mon rêve, ça a toujours été le but de ma vie de jouer ici. Ma famille a toujours été contente ici, ils sont contents maintenant."

Articles recommandés pour vous