Diables Rouges

Eden Hazard, l’enfer des promesses vaines

Eden Hazard, joueur du Real Madrid.

© © Tous droits réservés

03 sept. 2022 à 16:43 - mise à jour 03 sept. 2022 à 17:46Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

Il n’y avait qu’à voir sa tête, triste, désabusée, au moment de ce cruel gros plan de la réalisation espagnole sur lui à l’heure de jeu. L’air ailleurs, assistant presque malgré lui à la 4e victoire consécutive du Real Madrid en Liga, Eden Hazard a encore passé 90 minutes sur le banc face au Betis Seville.

Oublié par son entraîneur, devancé par des concurrents qui doivent, eux-mêmes, parfois se demander pourquoi Eden joue moins qu’eux. Après quatre matches, le bilan personnel du Brainois reste donc famélique : 39 minutes à tout casser, toutes accumulées lors des deux weekends initiaux.

Depuis, c’est le désert. Le calice jusqu’à la lie d’une expérience madrilène qui tourne au vinaigre semaine après semaine. Face à l’Espanyol Barcelone le weekend dernier, Hazard avait connu son tout premier DNP. Did not play. Evidemment assaillé de questions après ce choix tactique, Carlo Ancelotti avait invoqué le scénario du match pour justifier son "oubli". Un oubli qu’il assumait évidemment, en bon communicant qu’il est. "Je ne voulais pas déséquilibrer le match, sachant que j’avais déjà Rodrygo, Vinicius et Benzema. J’ai pensé qu’en ajoutant un attaquant, ça aurait pu nous générer du risque derrière."

Un rôle plus important, ah oui ?

Un risque qu’il n’a donc pas voulu prendre non plus ce samedi, préférant tour à tour faire monter Valverde, Ceballos, Kroos et enfin Rüdiger. 5 changements mais pas une minute de jeu pour Eden Hazard, calfeutré dans son survêt d’échauffement sur le banc.

Quelques jours plus tôt, cependant, Carlo Ancelotti était encore parvenu à distiller une lueur d’espoir dans l’esprit du supporter belge… qui n’attend que ça depuis des mois. "Hazard aura un rôle plus important cette saison" a-t-il martelé, comme s’il essayait de se convaincre lui-même que Hazard vaut sans doute mieux que ce rôle ingrat de joueur de complément qu’il lui affuble depuis des mois.

Pourtant, rien n’y fait. Malgré les promesses, répétées un peu sadiquement par Ancelotti en conférence de presse, Hazard ne joue pas. Et quand on voit les résultats du Real Madrid, on se dit que la situation ne risque pas de changer d’ici demain. Semaine après semaine, les Merengue gagnent. De façon étriquée mais ils gagnent. Et donnent donc raison au sorcier italien qui admet devoir "composer avec tout le monde" dans son noyau.

Tout le monde sauf Eden Hazard, donc.

Hazard, qui n’a plus disputé 90 minutes en Liga depuis décembre 2021.

Qui court derrière sa première titularisation depuis janvier.

Et son premier but depuis mai 2021.

Une éternité pour un joueur qui aimerait sans doute juste enchaîner les matches pour prouver qu’il peut retrouver son meilleur niveau.

Sur le même sujet

Le Real Madrid déroule face à Majorque, Eden Hazard joue une heure sans être décisif

Liga - Football

Philippe Albert inquiet de la situation d’Eden Hazard, Marc Wilmots rassure

La Tribune

Articles recommandés pour vous