Diables Rouges

Eden Hazard titulaire à la Coupe du monde : "Y a-t-il un débat dans la tête de Roberto Martinez ?"

Une heure face au pays de Galles, une heure face aux Pays-Bas : Eden Hazard a été titularisé à deux reprises avec les Diables Rouges en cette fin de Nations League. Sa situation continue d’inquiéter.

"Le débat autour d’Eden Hazard, c’est un débat qu’on ne sait pas avoir en Belgique. C’est très compliqué car tout le monde l’aime. Il était pas mal face aux Gallois, c’était moins bon contre les Néerlandais. J’ai eu le sentiment de capter une forme de fragilité chez lui. J’ai l’impression que son match est conditionné par son occasion manquée. A partir de là, il sort un peu mentalement de la rencontre et il a eu du mal à revenir petit à petit. Du coup, il s’éteint un peu. Est-ce qu’aujourd’hui, physiquement, il sait jouer deux fois soixante minutes en trois jours ? Je pose la question", a introduit notre collègue RTBF Frank Peterkenne durant notre Facebook Live de la Tribune.

"Il y a toujours des choses qu’on aime bien voir chez lui. Je pense que c’est le joueur belge qui a provoqué le plus de fautes contre les Pays-Bas. Il a eu des difficultés face à Jurrien Timber, qui est un super défenseur en devenir. Le problème, c’est que quand ça ronronne déjà partout et qu’il n’est pas capable de mettre un coup d’accélérateur, on se retrouve un peu coincé. Je me demande s’il y a un débat dans la tête de Roberto Martinez sur le fait de se passer des services d’Eden. A un moment, on va aussi avoir besoin de vitesse dans cette équipe. Ce n’est plus le cas avec lui", a ensuite précisé Lancelot Meulewaeter.

Et Frank Peterkenne d’ajouter : "On doit faire le switch et oublier l’Eden qu’on a connu. Ce n’est plus le même joueur, ça ne signifie pas qu’il ne peut plus rien apporter à l’équipe. Ca pourrait le libérer et lui rendre service. Il peut occuper un autre rôle dans l’équipe : il a de l’expérience, une capacité à conserver un ballon, à sentir le jeu. N’oublions pas que c’est sans doute le joueur qui souffre le plus de l’absence de Romelu Lukaku. Il existe une vraie connexion naturelle entre eux. Même s’il est moins bon, ça reste Eden Hazard. Vous avez vu comment les Néerlandais ont effectué un marquage individuel sur lui ? Les entraineurs adverses vont chaque fois devoir préparer un plan pour le contrer. A nous d’en bénéficier par ailleurs."

"Est-ce qu’il doit commencer la Coupe du monde ? Ou ce serait mieux de le faire entrer vers la 60e minute avec sa qualité au ballon dans les matches où on mène au score ? Leandro Trossard est celui dont le profil correspond le mieux à celui d’Eden. C’est un mini-Eden Hazard. Je ne suis pas loin de penser qu’il est le douzième homme, celui qui va peut-être toujours rentrer en premier. Est-ce un titulaire en puissance ? Je suis un peu plus partagé. Je pense que ça va beaucoup dépendre d’un éventuel retour en forme de Jérémy Doku. On est en train de le préparer, on a bien compris l’idée de l’envoyer chez les Espoirs afin qu’il retrouve de la confiance. Il pourrait aider les Diables pour avoir des déséquilibres", a conclu notre collègue RTBF Lancelot Meulewaeter.

Diables Rouges : Eden Hazard
Diables Rouges : Eden Hazard © Tous droits réservés

Sur le même sujet

Le Qatar a dépensé cinq à six fois plus d’argent que les sept dernières Coupes du monde réunies

Coupe du Monde 2022

Articles recommandés pour vous