Jupiler Pro League

Edward Still avant le Standard : "C’est LE match de la saison mais il faut aussi rester focalisé sur le jeu"

© Tous droits réservés

05 mars 2022 à 10:33Temps de lecture1 min
Par Martin Weynants

Charleroi, 7e à six points d’Anderlecht, préserve un maigre espoir d’accéder au Top 4. Pour continuer à rêver, les Zèbres ne doivent plus laisser de points en route. A commencer par ce duel toujours particulier contre le Standard.

"On ne s’occupe pas du classement, on s’occupe uniquement des choses dont on a le contrôle. Tant mieux si on est devant notre adversaire du jour mais on voudrait être plus haut au classement", évacue Edward Still.

Ce choc wallon sera rehaussé par la présence de supporters des deux camps. "Je trouve ça top que les supporters soient là. Au plus, il y aura de supporters, le mieux cela sera. Pour le spectacle et pour l’occasion, tant mieux qu’il y ait des supporters adverses. On sait l’importance que ce match a pour nos fans, pour notre communauté carolo. C’est LE match de la saison. Mais il faut aussi rester focalisé sur le jeu, puisque c’est notre jeu – couplé avec notre engagement et notre puissance physique – qui va l’emporter. On a clairement l’intention d’utiliser l’ambiance positive et le fait qu’on aura un public à 200% avec nous et qui nous portera encore plus que d’habitude", se réjouit le coach carolo.

En décembre, les Carolos ont mis fin à 13 longues années sans succès à Sclessin. Une victoire 0-3 qui est restée en travers de la gorge des fans liégeois. De quoi mettre encore un peu de piment dans un match qui n’en manque traditionnellement pas. "Cela va être un match intense. Le niveau d’engagement et l’impact dans les duels vont être très hauts. Personnellement, je prends encore plus de plaisir dans ce type de match. On sait qu’il n’y aura aucune retenue ni d’un côté, ni de l’autre. Le match aller était une bonne preuve de cela. Le Standard avait très bien entamé la rencontre. C’était notre temps faible à ce moment-là. On va peut-être connaître un temps faible ce dimanche. La clé, c’est la manière dont on gère ce moment-là. Nous, on est confiant en notre résilience et en notre force collective pour bien gérer cette période. Et puis le reste du match, à nous à le dominer comme on veut le faire et à frapper au bon moment".
 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous