Monde Amérique du Sud

Élections en Colombie : la polarisation politique se poursuit en Amérique latine

Le candidat présidentiel de la coalition du Pacte historique Gustavo Petro et sa colistière Francia Marquez au siège du parti, à Bogota, le 29 mai 2022, après les résultats du premier tour.

© Tous droits réservés

Par Benoît Feyt

La victoire de Gustavo Petro, candidat de la gauche, dimanche, au premier tour de l’élection présidentielle en Colombie, pourrait marquer un tournant dans l’histoire de ce pays traditionnellement gouverné par la droite et l’extrême-droite. Si l’ancien maire de Bogota venait à gagner le second tour, la Colombie rejoindrait ainsi l’Argentine, la Bolivie, le Mexique, le Pérou et le Chili, qui ont eux aussi basculé à gauche ces dernières années. Avant le Brésil en octobre ?

"Virage à gauche" des années 2000

Au début des années 2000, l’Amérique latine a été marquée par l’arrivée au pouvoir successive de plusieurs dirigeants de gauche : Lula au Brésil (2002), Nestor Kirchner en Argentine (2003), Evo Morales en Bolivie et Tabaré Vasquez en Uruguay (2005), Rafael Correa en Equateur (2006), Hugo Chavez au Venezuela (2008) et José Mujica en Uruguay (2010). "Leur point commun était de s’opposer aux politiques néolibérales qui ont eu des effets sociaux désastreux sur le continent durant les années 1980-1990, rappelle Frédéric Louault, codirecteur du centre interdisciplinaire d’étude des Amériques de l’ULB (AméricaS). L’émergence de gouvernements de gauche dans ces pays a permis le développement de politiques plus redistributives visant à réduire les inégalités. Mais à partir de 2015, le continent a été confronté à une grave crise économique qui a mis en lumière plusieurs scandales de corruption. La classe moyenne qui avait bénéficié de la croissance de la décennie précédente et qui avait soutenu les politiques sociales a alors basculé plus à droite."

2015 "virage à droite"

Cette crise qui a touché l’Amérique latine a eu pour effet d’opérer un "virage à droite" dans plusieurs pays, élection de Mauricio Macri en Argentine (2015), rejet du référendum sur la Constitution d’Evo Morales en Bolivie (2016), victoire de Sebastian Pinera au Chili (2017) ainsi que celles d’Ivan Duque en Colombie, de Mario Abdo au Paraguay et enfin de Jair Bolsonaro au Brésil en 2018. Mais ce virage a également été suivi par une recomposition du paysage politique sur le continent.

"On assiste aujourd’hui à un nouveau phénomène de transformation du comportement des électeurs, explique Frédéric Louault. Cela s’exprime par un déclin des partis politiques traditionnels, principalement ceux du centre. On assiste ainsi à l’émergence de nouveaux candidats qui se présentent comme étant "antisystème" mais qui portent des projets de société très différents, allant de l’extrême-droite à l’extrême-gauche."

Recomposition du paysage politique aux extrêmes

La première figure qui a marqué ce nouveau tournant est sans conteste Jair Bolsonaro. Ce militaire d’extrême-droite, nostalgique assumé de la dictature (1964-1985) a été élu à la présidence du Brésil en 2018. Ses accents populistes, sexistes, homophobes et racistes lui ont valu le surnom de "Trump brésilien". Au Pérou, le second tour de l’élection présidentielle de 2021 a opposé deux candidats charismatiques aux profils populistes bien que radicalement différents sur le terrain politique. C’est finalement Perdo Castillo, un enseignant soutenu par le parti marxiste-léniniste Pérou Libre qui a remporté la victoire face la candidate de droite radicale, Keiko Fujimori. En décembre 2021, le Chili a lui aussi assisté à un second tour opposant un jeune (35 ans) candidat de gauche radicale, Gabriel Boric, à un candidat d’extrême-droite, José Antonio Kast. Une élection remportée par Gabriel Boric.

"Ce qu’on observe aujourd’hui en Colombie est assez semblable, poursuit Frédéric Louault. Pour le deuxième tour des présidentielles nous avons d’un côté Gustavo Petro, qui est le candidat de tous les mouvements de gauche. Face à lui, Rodolfo Hernandez, un candidat indépendant qui a fait campagne sur le discrédit de la classe politique avec des accents "trumpistes". On voit bien que le paysage politique a tendance à se recomposer autour deux blocs… que tout oppose."

Des candidats charismatiques aux pieds d’argile

À gauche, on voit ainsi apparaître une nouvelle génération de candidats issus des mouvements sociaux et de la société civile. En Colombie, Gustavo Petro a choisi comme candidate à la vice-présidence Francia Marquez, une Afro-Colombienne militante des droits humains et de la préservation de l’environnement. Le nouveau président chilien, Gabriel Boric, est lui issu des mouvements étudiants. À droite, ce sont plutôt des personnalités issues du monde de l’entreprise ou du monde judiciaire qui émergent.

"Le point commun de toutes ces nouvelles figures politiques, c’est qu’elles ne disposent pas d’un parti fort pour les soutenir, précise encore Frédéric Louault. On assiste donc de plus en plus fréquemment à l’élection d’un président qui doit ensuite gouverner sans majorité au Congrès. Cette marge de manœuvre restreinte les oblige à faire des concessions pour gouverner, ce qui pèse sur la stabilité des Etats. Au Pérou, Castillo dispose de moins de 15% des sièges au parlement. Au Chili, Boric n’a que 25% des sièges et sa promesse de faire voter nouvelle Constitution s’annonce donc difficile. Au Brésil, Bolsonaro ne dispose même plus de parti politique et il doit procéder à des "achats parlementaires" pour faire passer des projets. Cette réalité s’est généralisée sur tout le continent."

Jair Bolsonaro briguera un nouveau mandat au mois d’octobre. Face à lui, il devrait retrouver le candidat de la gauche radicale, l’ex-président Lula (2003-2011), déjà candidat en 1989, leader historique du Parti des travailleurs (PT) et dont la longévité fait presque figure d’anomalie en Amérique latine aujourd’hui.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma... Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Tous les sujets de l'article

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous