RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Elections législatives au Liban : les bureaux de vote pour le premier scrutin depuis le début de la crise ont ouvert

Scène de vote à Beyrouth, le 15 mai
15 mai 2022 à 05:22Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Kevin Dero

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche pour les premières élections législatives depuis que le Liban a été dévasté par de nombreuses crises, ont rapporté des correspondants de l’AFP.

Quelque 3,9 millions d’électeurs sont appelés aux urnes jusqu’à 19h00 (16h00 GMT, 18h00 HB)) pour renouveler les 128 membres du Parlement. Les résultats définitifs sont attendus lundi.

 

Déploiement policier

Un déploiement sécuritaire important a été constaté par un photographe de l’AFP, au milieu des représentants des partis politiques et des volontaires.

La majorité des 128 sièges du Parlement devrait rester entre les mains des partis qui ont dominé la scène politique libanaise pendant plus de trois décennies.

Les législatives de 2018 avaient été remportées par le mouvement chiite pro-iranien Hezbollah -seule faction libanaise à avoir gardé ses armes après la guerre civile (1975-1990)- et ses alliés du Courant Patriotique Libre (CPL) et du Mouvement Amal.

Sujet JT du 5 août 2020 :

Liban : Beyrouth capitale meurtrie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Départs massifs

Seuls quelques indépendants ont été élus quatre ans auparavant, avant de démissionner en 2020 dans la foulée de l’explosion meurtrière au port de Beyrouth, qui a fait plus de 200 morts.

Ce scrutin représente un premier test pour les groupes d’opposition qui ont émergé à la suite d’un soulèvement populaire massif déclenché en octobre 2019 pour exiger le départ d’une classe politique accusée de corruption et d’incompétence.

Quelque 718 candidats sont en lice, lors d’un scrutin constituant pour la communauté internationale un des préalables à une aide financière.

Sur le même sujet

Liban : les alliés du Hezbollah devraient perdre du terrain après le scrutin

Monde

Alexandre, danseur libanais : "Danser le baladi, c’est un acte politique plus que du divertissement"

Vidéo

Articles recommandés pour vous