Regions

Elia présente son projet d’enfouir une ligne à haute tension entre Mont-de-l’Enclus et Chièvres

Si le projet aboutit, les pylônes de cette liaison devraient disparaître du paysage

© Pexels

Temps de lecture
Par F.D., D.V., avec Belga

La liaison aérienne de 150 kV entre le poste haute tension de Ruien (Mont-de-l’Enclus) et celui de Chièvres est en fin de vie. Cette liaison est, selon Elia, nécessaire pour l’alimentation énergétique du Hainaut. Lors de la RIP (réunion d’information préalable) organisée ce mercredi 22 septembre, Elia a présenté officiellement son projet de liaison souterraine visant à remplacer la liaison actuelle.

La liaison aérienne 150 kV entre Ruien à Kluisbergen en Flandre et Chièvres en Wallonie a été construite en partie en 1956 et en 1959. Impérative à la sécurité d’approvisionnement de la région, dit Elia, cette ligne est en fin de vie. Elia envisage le renouvellement de cette liaison par une liaison souterraine 150 kV. Quarante-quatre kilomètres de tranchées seront creusés pour enterrer les câbles. Le tracé de la nouvelle ligne s’écarte légèrement de l’ancienne. Il traverse des champs et suit au maximum les voiries existantes, tout en évitant le plus possible les zones d’habitat.

Sept communes concernées

Cette liaison est actuellement composée de 95 pylônes sur 35 km, et traverse les communes de Kluisbergen, Mont-de-l’Enclus, Celles-en-Hainaut, Frasnes-les-Anvaing, Leuze-en Hainaut, Ath et Chièvres. La RIP, qui marque le début officiel de la demande de permis d’urbanisme, s’est tenue ce mercredi 22 septembre. Elle a permis aux riverains de prendre connaissance du projet de liaison souterraine en remplacement de l’aérienne qui sera démontée. La réunion a aussi été l’occasion pour les citoyens de poser leurs questions et de proposer des alternatives. Les questions, remarques et suggestions seront ensuite étudiées dans le cadre de "l’Étude sur les incidences environnementales", par un bureau d’études indépendant et agréé par la Région wallonne. A l’issue de la réunion d’information qui s’est tenue ce 22 septembre et de la période d’avis de 15 jours, l’étude d’incidences débutera. Cette étude est attendue pour mars 2022. Elia pourra ensuite en prendre connaissance et éventuellement adapter son projet en vue d’introduire sa demande de permis. Une enquête publique, d’une durée de 30 jours, permettra aux citoyens d’être informés et d’émettre un avis s’ils le souhaitent. La décision du fonctionnaire délégué est attendue fin de l’année 2022.

Outre ces étapes, Elia a aussi l’intention de présenter l’étude réalisée et le projet finalisé, avant l’introduction de la demande de permis, afin que chaque citoyen puisse en prendre connaissance et obtenir la réponse à ses questions. Un numéro vert (0800/18.002), une adresse mail (riverains@elia.be) et le site de l’entreprise (www.elia.be) sont à la disposition des riverains.

Il faudra deux ans pour créer la nouvelle ligne, et deux ans de plus pour démonter l’ancienne. Les travaux devraient être terminés à l’horizon 2027. Précisons encore que ce projet n’a aucun lien avec le projet (controversé) d’Elia de "boucle du Hainaut".

Et si vous avez raté la réunion d’information de ce mercredi 22 septembre, Elia organise des permanences pour les riverains. Ce jeudi 23 septembre à Ath, lundi 27 à Leuze et mardi 28 septembre à Mont-de-l’Enclus.
 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous