RTBFPasser au contenu
Rechercher

Ella Fitzgerald : "Ce qui compte, ce n’est pas d’où tu viens mais où tu vas"

Photo of Ella Fitzgerald
14 mai 2021 à 12:52Temps de lecture1 min
Par Fabrice Kada

Steven Jezo-Vannier publie une biographie en Français de "la Première dame du jazz" : Ella Fitzgerald, Il était une voix en Amérique (Le mot et le reste).

Dans Demandez le programme, Fabrice Kada évoque avec lui la vie et de la carrière d’Ella Fitzgerald (1917-1996), depuis son enfance à Yonkers dans le Nord de New-York, ses premières scènes à Harlem, sa passion pour la danse et le chant, ses nombreuses collaborations (avec Chick Webb, Dizzie Gillepsie, Duke Ellington, Louis Armstrong, Oscar Peterson, Count Basie, Nat King Cole, Frank Sinatra…), ses tournées (50 semaines de concerts par an !) aux États-Unis et en Europe, son éclectisme musical, son impressionnante discographie, ses doutes et son besoin insatiable d’amour…

"Ella Fitzgerald ne s’est jamais laissée enfermer dans un style. Elle n’accorde pas d’importance aux frontières artistiques qu’elle n’admet de barrières culturelles, sociales ou raciales. Elle chante pour tout le monde, riche ou pauvre, Noir ou Blanc. A ses yeux, la musique, comme le public, ne doit souffrir d’aucune ségrégation." Steven Jezo-Vannier
 

Demandez le programme - 13 mai 2021

Ken CASEY
- Sweet Georgia Brown (Live At Ronnie Scott's, London, England / April 11, 1974). Ella Fitzgerald.

J.C. JOHNSON - Love and Kisses. Ella Fitzgerald, Chick Webb et son big band.

Sam COSLOW - (If You Can't Sing It) You'll Have To Swing It / Mr Paganini. Ella Fitzgerald, Chick Webb et son big band.

Vee LAWNHURST - When I Come Back Crying (Will You Be Laughing At Me). Ella Fitzgerald and her Four Keys.

Kurt WEILL - Mack the Knife (extrait de L'Opéra de quat'sous). Ella Fitzgerald. Enregistré à Berlin en 1960.

Irving BERLIN - Cheek to cheek. Ella Fitzgerald, Louis Armstrong.

Matt DENNIS - Angel Eyes. Ella Fitzgerald.

Production et présentation : Fabrice KADA

Sur le même sujet

"A bout de souffle", Jean-Luc Godard et la nouvelle vague à travers l’œil et l’oreille du pianiste jazz Bojan Z

Play Misty for Me

Le jazz en version dessin animé, un road movie onirique sur les traces d’un renard

Journal du classique

Articles recommandés pour vous