Regions Liège

Emeutes du 13 mars 2021 à Liège : une cinquantaine de suspects identifiés

Une cinquantaine de personnes ont été identifiées par le parquet liégeois dans le cadre des émeutes survenue à Liège en mars 2021.
02 mars 2022 à 14:16Temps de lecture2 min
Par Erik Dagonnier

Une cinquantaine de suspects majeurs et mineurs identifiés dans l’enquête sur les émeutes du 13 mars 2021 à Liège. Pratiquement un an après les faits, le Parquet fait le point sur le dossier. Lancé de pavés, magasins pillés… Ce samedi-là avait été chaud à Liège après une manifestation Black lives matter. Environ 200 casseurs avaient envahi le centre-ville pendant plusieurs heures. Des affrontements avaient eu lieu avec les forces de l’ordre. 36 policiers avaient été blessés. En février, un nouvel appel à témoins avait eu lieu pour identifier de nouveaux suspects. Sur 27 personnes, 18 avaient été rapidement identifiées.

Une enquête longue et difficile pour identifier un par un des suspects masqués et encagoulés

Le Parquet parle d’une enquête longue et difficile. Notamment pour identifier sur les photos et les vidéos, les fauteurs de troubles. La plupart étaient masqués. Catherine Collignon porte-parole Parquet de Liège : "il y avait énormément d’émeutiers principalement cagoulés donc l’analyse qui a été faite par la police de Liège a été une analyse minutieuse de toutes les images de caméras. C’est un travail extrêmement compliqué parce qu’il a fallu individualiser chaque personne afin de pouvoir les identifier. Pour les deux dossiers confondus c’est-à-dire le volet violences à l’égard des policiers mais également, le vol du magasin JD Sport, on peut à ce stade considérer qu’une quarantaine de personnes ont été identifiées dont certaines ont commis les deux faits."

Jusqu'à cinq ans de prison

Que risquent cette quarantaine de suspects devant le tribunal correctionnel ? "Il y a toute une série d’infractions qui sont retenues mais dont les plus graves sont certainement la rébellion à l’égard des forces de l’ordre commises par plusieurs personnes à la suite d’un concert préalable et porteurs d’armes ainsi que les coups et blessures ayant entraîné une incapacité. Pour ces infractions, nous pouvons aller jusqu’à une peine de cinq ans d’emprisonnement." Parmi les majeurs identifiés, 33 sont soupçonnés avoir commis des violences contre les policiers.

A noter aussi que 13 mineurs aussi ont été identifiés concernant principalement concernant le volet violences à l’égard des policiers. Leurs dossiers seront traités par le juge de la jeunesse. Le Parquet espère une réponse pénale rapide mais il n’est pas impossible que d’autres suspects soient encore identifiés.

Sur le même sujet

Renseignements : arrestation d’un suspect impliqué dans la préparation d’attentats au Maroc

Belgique

Emeutes à Liège : rapide identification de 18 suspects sur 27 recherchés

Regions Liège

Articles recommandés pour vous