RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'atelier des muses

Emilie Mayer, compositrice prolifique du XIXe siècle

26 janv. 2022 à 13:54Temps de lecture1 min
Par Hélène Michel

Emilie Mayer fut l’une des rares compositrices à être véritablement reconnues comme telles au XIXe siècle, et sans doute la plus prolifique de cette époque-là.

Emilie Mayer a vu le jour à Berlin, en 1812, dans une famille qui n’était pas vraiment portée vers la musique. Son père était pharmacien, et elle n’a presque pas connu sa mère, décédée lorsqu’elle avait deux ans. Malgré tout, elle s’est mise sérieusement au piano dès l’âge de 5 ans, un instrument qui l’inspire et pour lequel elle va vite composer ses premières petites œuvres. Armée de son talent, elle va rapidement prendre des cours auprès du célèbre compositeur allemand Carl Loewe celui qu’on surnommait le "Schubert de l’Allemagne du Nord". Loewe qui va lui apporter un enseignement de qualité. Il a d’ailleurs reconnu dès sa première leçon que la jeune fille avait en elle la capacité de devenir une grande compositrice. Il lui a déclaré : "En fait, vous ne savez rien et tout en même temps ! Je serai le jardinier qui aidera votre talent qui n’est encore qu’un bourgeon à s’épanouir et à devenir la plus belle des fleurs !"

Après la mort de son père, elle décide de poursuivre ses études musicales de contrepoint et de fugue à Berlin. Elle commence à être reconnue comme pianiste et puis comme compositrice et plusieurs de ses œuvres sont jouées à Berlin, à Munich et à Vienne.

Musicienne prolifique, elle travaille sans cesse, et compose pas moins de 8 symphonies, des, concertos, des ouvertures de concerts, des œuvres de chambre, des lieder, et des quatuors, de quoi donner quelques idées aux interprètes d’aujourd’hui.

Emilie Mayer a choisi de rester célibataire toute sa vie, ce qui a sans doute contribué à lui offrir une liberté plus grande dans son domaine, et à se consacrer tout entière à la musique. Elle tenait aussi un salon artistique à Berlin. Sa maison accueillait de nombreuses personnalités du monde de l’art et de la vie politique. Cerise sur le gâteau, Emilie Mayer était également, à ses heures perdues, sculptrice et un certain nombre de ses sculptures sont éparpillées aujourd’hui dans des collections privées en Europe.

Episode 1

L'atelier des muses

Emilie Mayer

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Episode 2

L'atelier des muses

Emilie Mayer

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Les oeuvres symphoniques de Emilie Mayer par Mark Rohde

Les Choix de Musiq'3

Articles recommandés pour vous