Basket

Emma Meesseman et les Belgian Cats préparent l’Euro : "Tout le monde a progressé, nous sommes un groupe jeune et fort"

Jana Raman et Emma Meesseman à l’entraînement avec les Belgian Cats

© BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR

Les Belgian Cats préparent leur Euro de basket (qui aura lieu le mois prochain en France et en Espagne) dans leur fief de Courtrai. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que la Belgique semble bien faire partie des nations favorites de la compétition : la FIBA, la fédération internationale, a pour l’instant placé la Belgique en deuxième position de son honorifique et anecdotique 'Power Ranking' (la France occupe la première place) alors que le sélectionneur espagnol, Lucas Mondelo, a cité la Belgique parmi les quatre meilleurs noyaux des équipes de l’Euro avec l’Espagne, la France et la Serbie. De quoi faire de la Belgique un candidat au titre ?

"Nous ne pensons pas à ça, parce ce que nous sommes encore loin de l’Euro", a directement tempéré Emma Meesseman lors d’un point presse en ligne jeudi depuis Courtrai. "Nous ne sommes seulement au complet que depuis quelques jours. Alors, sur papier oui peut-être, mais il faut le montrer sur le terrain, et voir où on peut aller car on procède toujours pas à pas. Physiquement et mentalement, je me sens bien. On a besoin maintenant des matches de préparation. On verra déjà après ce week-end où on sera. Mais je vois bien déjà à l’entraînement que tout le monde a progressé. Les joueuses sont plus professionnelles. Si je prends l’exemple de Julie Allemand que je n’ai plus vu depuis la WNBA (Emma Meesseman avait été absente lors de la deuxième fenêtre de qualifications en novembre pour cet Euro et Julie Allemand lors de la 3e en février, ndlr), elle a encore progressé de trois niveaux depuis la WNBA. Mais d’autres joueuses aussi. Nous sommes un groupe jeune et fort."

Un groupe cohérent et où l’esprit d’équipe domine. Les joueuses ont encore pu le démontrer lors d’une activité de team building organisée cette semaine. "Nous aimons être ensemble" confirme Meesseman. "Ce qui sera important puisque nous allons passer trois mois ensemble, ce que nous n’avons encore jamais fait. Le fait d’avoir deux grands événements le même été n’est pas idéal, mais c’est comme ça. La motivation est énorme. D’abord l’Euro, puis on pensera aux JO ensuite".

(l’article continue sous le tweet)

Loading...

Allemand, Mestdagh, Wauters, Linskens… : toutes les joueuses convoquées sont bien là

Philip Mestdagh et Ann Wauters, coach et joueuse emblématique des Belgian Cats

Le coach Philip Mestdagh peut compter sur l’entièreté des joueuses qu’il a souhaité voir à ses côtés. Ann Wauters (sans club) et Kyara Linskens (sans club depuis novembre, en revalidation d’une opération au ménisque) se sont entraînées durant la saison à Courtrai, le camp de base des Belgian Cats.

"Je me sens bien préparée et j’ai une bonne base, c’est déjà important pour moi", a expliqué Ann Wauters. "Je n’ai pas vraiment mal (au genou) même si je me rends compte que j’ai 40 ans à présent, je dois l’accepter. Mon niveau d’il y a cinq ans ne reviendra pas. Il faut, en tant qu’équipe, à présent trouver notre cohésion si importante chez nous pour arriver à jouer notre jeu. Et je pense que l’Euro sera important aussi pour les JO, pour trouver notre rythme et assurer la continuité de notre équipe nationale".

La Belgique avait terminé 3e, sur le podium, de l’Euro 2017 à Prague, dix ans après sa dernière phase finale à Chieti en 2007. Dans la foulée, les Belgian Cats avaient enchaîné avec une 4e place spectaculaire à la Coupe du monde 2018 à Tenerife puis par une 5e place à l’Euro de Belgrade en 2019 et un succès au tournoi de qualification olympique d’Ostende en février de l’an dernier. Les Belges ont aussi assuré, donc, leur participation à cet Euro 2021 grâce à un six sur six en qualifications, là aussi une première pour les Belgian Cats.

A l’Euro de basket féminin le mois prochain, la Belgique figure dans un groupe à Strasbourg avec la Bosnie-Herzégovine (17 juin), la Slovénie (18 juin) et la Turquie (20 juin). Le premier du groupe rejoint directement son quart de finale, disputé toujours à Strasbourg, le 2e et 3e doivent passer par un barrage croisé avec le 3e ou le 2e de l’autre poule de Strasbourg composée de la France, la Russie, la République tchèque et la Croatie. Les demi-finales et finales ainsi que les matches de classements auront lieu à Valence en Espagne. Un top 6 à l’Euro ouvrirait les portes d’un tournoi qualificatif pour la Coupe du monde 2022 en Australie.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous