RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Présidentielle en France

Emmanuel Macron au Champ de Mars : "Les années à venir à coup sûr ne seront pas tranquilles, mais elles seront historiques"

Elections 2022 : discours d’E. Macron sur sa réélection

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Emmanuel Macron a été réélu président de la République française au terme du second tour ce dimanche 24 avril. Avec un score autour de 58%, il s’impose face à sa rivale d’extrême droite Marine Le Pen. Le natif d’Amiens avait donné rendez-vous à ses militants à proximité de la tour Eiffel pour fêter cette victoire.

Il est apparu accompagné de son épouse, Brigitte Macron. Le couple était entouré d’enfants et de jeunes. Tous marchaient au son de l’ode à la joie de Beethoven qui est aussi l’hymne européen.

Une fois sur scène, Emmanuel Macron a remercié celles et ceux qui ont voté pour lui au terme d’un mandat marqué par "cinq années de transformation, d’heures heureuses et difficiles, de crises exceptionnelles aussi".

"Je sais ce que je vous dois", a-t-il lancé au public présent qui scandait "et un et deux, et cinq ans de plus". Celui qui ambitionne de faire de la France "une grande nation écologique" s’est adressé aux Françaises et aux Français qui ont voté pour lui pour faire barrage à l’extrême droite. "Je veux les remercier et leur dire que j’ai conscience que ce vote m’oblige pour les années à venir." Et d’ajouter : "Je suis dépositaire de leur sens du devoir, de leur attachement à la République."

Ne sifflez personne

Emmanuel Macron a aussi eu un mot pour les abstentionnistes. "Leur silence a signifié un refus de choisir auquel nous nous devons aussi de répondre."

Il s’est aussi tourné vers l’électorat de Marine Le Pen. "Je pense à ceux qui ont voté pour [elle], dont je sais la déception ce soir". Face aux huées de la foule, le président a réagi : "Ne sifflez personne. Depuis le début, je vous ai demandé de ne jamais siffler. […] Dès à présent, je ne suis plus le candidat d’un camp, mais le président de toutes et tous."

"Les années à venir à coup sûr ne seront pas tranquilles, mais elles seront historiques", a encore affirmé Emmanuel Macron qui a terminé son discours en énumérant ses projets politiques pour les cinq ans à venir.

 

Sur le même sujet

Emmanuel Macron est-il le président le plus "mal élu" de la 5ème république ?

Monde

Emmanuel Macron peut-il vraiment perdre les législatives ? "Difficile à envisager" pour Pierre Mathiot, directeur de Sciences Po Lille

Monde

Articles recommandés pour vous