RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

Cinéma

En 1975, John Williams fait monter la tension avec la musique des "Dents de la mer"

Musique au générique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Nous sommes au début de l’été 1975. À Amity Island, on s’apprête à recevoir les vacanciers venus profiter du soleil et de la mer. Un matin, Martin Brody, le chef de la police locale, fait une macabre découverte sur la plage : le corps d’une jeune femme atrocement mutilé, vraisemblablement par un requin. Il décide de fermer la plage, mais les politiciens locaux s’y opposent. Ce sont les baigneurs qui font tourner le commerce dans la station balnéaire. Les ferrys accostent, les touristes affluent, tout le monde s’amuse sur la plage. Le requin tueur rôde.

Loading...

En juin 1975 sort un nouveau blockbuster : Les dents de la mer, monstre cinématographique d’un jeune réalisateur à l’ambition débordante, Steven Spielberg.

Il a confié la musique à John Williams. Ils se connaissent déjà. John a composé la bande sonore de Sugarland Express, le précédent film de Spielberg. Il lui fait entendre les deux notes des dents de la mer, qu’il enjolive progressivement avec des motifs orchestraux. À chaque nouvelle écoute, Spielberg est de plus en plus convaincu. Il finira enthousiasmé par la composition.

Loading...

Spielberg reconnaîtra plus tard que la musique a contribué autant que les images au succès des Dents de la mer. Modeste, John dira que ce sont aussi les images qui ont fait la musique.

John Williams est un maître lorsqu’il s’agit de faire monter la tension. Il a sans doute beaucoup appris de l’époque où il travaillait comme orchestrateur pour Bernard Herrmann, le compositeur fétiche d’Hitchcock.

Les dents de la mer sera récompensé par un Oscar pour la musique. Avec ce film, Spielberg et Williams ont forgé une solide amitié. Leur duo sera désormais inséparable.

Sur le même sujet

Harry Potter : la bande originale enchantée de John Williams

Cinéma

Indiana Jones : Steven Spielberg, George Lucas et John Williams, le trio gagnant

Cinéma

Articles recommandés pour vous