Monde Europe

En Biélorussie, la cheffe de l'opposition réclame une action plus ferme de l'Union Européenne

© Getty Images

24 nov. 2021 à 14:32Temps de lecture1 min
Par Belga

La cheffe de l'opposition biélorusse Svetlana Tikhanovskaïa a lancé mercredi un appel urgent à l'Union européenne pour qu'elle agisse plus fermement contre le régime d'Alexandre Loukachenko, devant le Parlement européen. "Il est déjà tard!".

"Pendant que l'Europe hésite, le temps passe pour ceux qui sont injustement emprisonnés, tués, ou exilés. Le temps se mesure différemment pour les Biélorusses", a souligné Svetlana Tikhanovskaïa, désormais en exil, dans un discours de trente minutes conclu par une standing ovation des eurodéputés présents. 


►►► À lire aussi : Biélorussie : plus de 100 migrants supplémentaires quittent le pays, selon les autorités


Alors qu'une mission de l'UE est attendue à Minsk pour faciliter le rapatriement des migrants bloqués à la frontière avec la Pologne sans toutefois mener de négociations avec Alexandre Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaïa estime que les "Biélorusses comme les migrants sont désormais les otages du régime".

"Nous avons besoin que l'Europe soit proactive face à l'autocratie", a-t-elle plaidé, souhaitant que "les mots se matérialisent en actes" et l'"isolement" du pouvoir en place à Minsk. Elle a appelé l'Europe à "prendre l'initiative" pour que les "crimes du régime" soient jugés devant la Cour internationale de justice, sous les applaudissements des eurodéputés.

Nouvelles sanctions européennes

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le président du Conseil, Charles Michel, ont annoncé mardi leur décision de prendre de nouvelles sanctions contre l'acheminement de migrants orchestré par Minsk, ce qui serait le cinquième train de sanctions de l'UE depuis 2020.

 

Crise migratoire à la frontière Pologn-Biélorussie (JT 18/11/2021)

Sur le même sujet

Biélorussie : YouTube diffuse des publicités de propagande payées par le régime de Loukachenko

Les Occidentaux annoncent de nouvelles sanctions contre la Biélorussie

Articles recommandés pour vous