Monde

En cas de guerre, la Belgique n’enverra pas de militaires en Ukraine

Le 9 février dernier, le Premier Ministre, Alexander De Croo, rendait visite aux F-16 belges, déployés en Estonie pour garantir les frontières de l’OTAN de la menace russe.

© © Tous droits réservés

21 févr. 2022 à 09:14Temps de lecture1 min
Par RTBF

Le gouvernement belge, comme tous les autres gouvernements, suit attentivement l’évolution de la situation entre la Russie et l’Ukraine.

Alors que les signes d’un conflit armé réel semblent se confirmer, se pose également la position qu’adoptera la Belgique en cas de guerre.

Il le rappelle régulièrement, le gouvernement belge s’inscrira dans les choix posés par l’OTAN et l’Union Européenne. La Belgique adoptera la même position que ses alliés.

Pas d’intervention directe

L’OTAN fait pression sur la Russie mais ne compte pas intervenir directement en Ukraine. L’option diplomatique reste privilégiée.

Interrogée sur RTL-Tvi, jeudi dernier, la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder a précisé : "on a plusieurs centaines de militaires prêts à être déployés si la situation dégénérait dans le cadre de l’Otan. Nos hommes et nos femmes seraient envoyés à l’intérieur des frontières de l’Otan pour protéger nos alliés, pas en Ukraine". La mission belge sera de "protéger les frontières de l’Otan".

Des troupes belges pourraient être déployées, comme c’est déjà le cas, dans les pays de l’OTAN, frontaliers de la Russie, et les F-16 aussi pour garantir l’espace aérien d’éventuelles intrusions d’appareils russes.

Sur le même sujet: JT 20/02/2022

Sur le même sujet

Conseil national de sécurité : la Belgique n'enverra pas de matériel d'armement en Ukraine

Politique

Ukraine et Russie : une guerre de communication

Monde

Articles recommandés pour vous