Les Grenades

En cavale depuis 11 ans avec sa fille, Priscilla Majani a été condamnée en appel à de la prison ferme

© Getty Images

06 janv. 2023 à 12:15Temps de lecture2 min
Par Camille Wernaers pour Les Grenades

Ce mercredi 4 janvier, Priscilla Majani a été condamnée par la cour d’appel d’Aix-en-Provence, en France, à deux ans et neuf mois de prison ferme pour "soustraction d’enfant". Cette mère était en cavale à l’étranger depuis plus de 11 ans avec sa fille, Camille Chauvet.

Priscilla Majani a fui la France en 2011 "pour protéger sa fille". Elle accuse le père d’inceste, de viol et d’agression sexuelle sur son enfant, ce qu’il nie. Il estime que sa fille a été "aliénée" par sa mère. A l’époque, elle avait porté plainte et avait consulté des médecins à ce sujet, mais cette plainte a finalement été classée sans suite.

Elle a également été condamnée ce 4 janvier à verser 30.000 euros à son ex-époux pour préjudice moral. Les chefs de dénonciations calomnieuse et mensongère n’ont cependant pas été retenues par la cour d’appel.

►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe

Elle avait déjà été condamnée en septembre devant le tribunal correctionnel de Toulon à cinq ans de prison, peine cumulant deux précédentes condamnations prononcées contre elle pour ces différents chefs d’accusation en 2015 et 2016, alors qu’elle était en fuite. Elle avait finalement été extradée en août 2022 de Suisse, où elle s’était installée sous une fausse identité et où elle avait été arrêtée quelques mois plus tôt à l’issue d’un contrôle routier.

"Aveuglement de la justice"

L’avocate de Priscilla Majani, Me Sophie Benayoun, qui avait plaidé la relaxe, s’est déclarée "très déçue" par la décision de ce 4 janvier, et annoncé qu’elle allait former un pourvoi en cassation et chercher à obtenir une libération conditionnelle pour sa cliente.

La décision "démontre un aveuglement de la justice face aux violences faites aux enfants", a-t-elle dit à l’AFP. "Madame Majani a été relaxée du chef de dénonciation calomnieuse, ça veut bien dire qu’elle n’a pas menti, qu’elle a rapporté la parole de sa fille et que c’est une mère protectrice". Une affaire qui fait penser à celle de la chanteuse malienne Rokia Traoré.

►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici

Après l’arrestation de sa mère, Camille Chauvet, désormais âgée de 17 ans, a été placée dans une famille d’accueil en Suisse. Elle refuse tout contact avec son père et a porté plainte contre lui, en novembre 2022, pour des faits de violences psychologiques, physiques et sexuelles, infligées jusqu’à ses 5 ans selon la justice suisse.

Soutien des réseaux sociaux

Quelques jours avant Noël, l’actrice française Eva Darlan a pris la défense de Priscilla Majani sur Facebook avec le hashtag #JauraisFaitCommeElle.

Un hashtag qui s’est rapidement répandu sur les réseaux sociaux, rassemblant des personnalités (comme l’animatrice Enora Malagré, l’actrice Corinne Masiero ou la réalisatrice Andréa Bescond) et des anonymes.

Loading...
Loading...
Loading...
Loading...
Loading...
Loading...

Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be.

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d’actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous