RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le Musée de la Photographie inaugure une nouvelle exposition consacrée à la photographie amateur. En dilettante. Histoire et petites histoires de la photo amateur puise dans le fonds d’archives de La Conserverie dédié à la photographie vernaculaire et dans la collection de Michel F. David centrée autour de la photo amateur et anonyme.

La Conserverie est une structure créée par l’artiste Anne Delrez en janvier 2011. Elle comprend un lieu d’exposition, une maison d’édition, un centre de ressources et une librairie. Le lieu situé à Metz est aussi dénommé Le Conservatoire national de l’Album de famille.

Michel F. David prête des séries d’images de la fin du 19e siècle. Les photos rondes, les autochromes et les vues panoramiques sont les œuvres d’amateurs avertis, membres de clubs ou d’associations de photographie.

Histoire de la photographie

L’histoire de la photographie amateur suit l’évolution technique du médium. En 1888, Kodak fabrique le premier appareil portable. Le matériel lourd et d’un emploi compliqué est remplacé par un objet léger et d’un usage simplifié. Il suffit d’appuyer sur le bouton. Kodak fait le reste. La photographie tout d’abord réservée à la classe aisée se démocratise. Apparaît une nouvelle génération d’amateurs qui s’illustre dans la photo de famille.

Histoires de famille

La photo de famille est prise dans l’intimité du cercle familial. Elle révèle la vie sociale par les activités de loisirs captées par les photographes du dimanche. Un naturel s’exprime dans les poses spontanées. Des chefs-d’œuvre voient le jour dans le bonheur et l’insouciance de la vie de famille. Des images ratées conservées dans des boîtes en carton rejoignent aujourd’hui la mémoire oubliée des instants magiques où la vie surprend par son exceptionnelle banalité. L’exposition rassemble plus de deux cent cinquante photos anonymes prises entre 1888 et 1970.

Dessine-moi une photo

Les cimaises accueillent des œuvres d’artistes contemporains qui recourent à la photographie vernaculaire dans leur processus de création. Diane Delafontaine présente des photographies rehaussées à l’acrylique qui illustrent le recueil Les blancs pains de Françoise Lison-Leroy, paru aux éditions Esperluète. Célia Muller, artiste associée à La Conserverie, puise dans le fonds iconographique du centre. Elle s’inspire d’un portrait photographique et dessine sur un papier de soie blanc l’image recadrée. L’artiste révèle la texture de la photo dans ses infimes détails. La photographie originale a été longtemps vénérée et souvent touchée. Le toucher a effacé des parties de l’image. Le dessin rend perceptible l’affection vouée à un être. Le vide de l’absence et la fragilité de toute vie. Beau à pleurer.

L’album de l’expo

Le Musée de la Photographie et les éditions Le Caïd publient un magnifique album qui retrace l’Histoire et les petites histoires de la photographie amateur. En dilettante est le fruit d’une collaboration exemplaire entre Anne Delrez, fondatrice de La Conserverie ; Michel F. David, fondateur des éditions Sur la Banquise ; et Adeline Rossion, collaboratrice scientifique en charge de la collection au Musée de la Photographie à Charleroi.

Adeline Rossion, collaboratrice scientifique au Musée de la Photo, au micro de Pascal Goffaux.

Anne Delrez, fondatrice de La Conserverie, au micro de Pascal Goffaux

Célia Muller, artiste, au micro de Pascal Goffaux

Michel F. David, fondateur des éditions Sur la Banquise, au micro de Pascal Goffaux.

Celia Muller, image de la série ààndun
Célia Muller (petites filles aux voiles)
Diane Delafontaine, Les blancs pains (une image)
Diane Delafontaine, Les blancs pains. (quelques images)

Articles recommandés pour vous