Monde Europe

En France, les ministres du gouvernement Macron qui seront battus aux législatives vont devoir démissionner

Cette règle s’applique aussi à la Première ministre Elisabeth Borne.

© AFP or licensors

22 mai 2022 à 17:33Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Marie-Laure Mathot

Les ministres français candidats aux législatives de juin et qui seront battus devront quitter le gouvernement, a indiqué dimanche l’Elysée, conformément à une règle déjà édictée en 2017 par le président Emmanuel Macron.

"Oui", ils devront démissionner, a répondu la présidence interrogée par l’AFP, précisant que cette règle s’appliquerait aussi à la Première ministre Elisabeth Borne, candidate pour la première fois au suffrage universel dans le Calvados (ouest).

Quatorze ministres, dont le transfuge des Républicains Damien Abad, tout juste nommé aux Solidarités et qui se retrouve confronté à des accusations de viol, sont candidats aux législatives qui auront lieu les 12 et 19 juin.

Réélu le 24 avril pour 5 ans, Emmanuel Macron espère disposer après ce scrutin d’une nouvelle majorité absolue pour mener à bien son programme et soutenir son nouveau gouvernement.

Cette règle, qui n’est inscrite dans aucun texte constitutionnel, est appliquée de facto depuis l’élection de Nicolas Sarkozy en 2007.

Sur le même sujet

France : la campagne des législatives démarre officiellement, le parti de Macron favori

Monde

En France, le nouveau ministre des Solidarités conteste les accusations de viol à son encontre

Monde Europe

Articles recommandés pour vous