Cinéma

En guise de bouquet final de la Mostra 2020, "Nomadland" avec l'immense Frances Mc Dormand

Frances McDormand dans "Nomadland"

© Joshua Richardson

12 sept. 2020 à 06:00Temps de lecture1 min
Par Hugues Dayez

Une des règles indispensables pour réussir une bonne programmation dans un festival, c’est de garder quelques belles cartouches pour la fin de la sélection officielle. La Mostra 2020 n’a pas failli à cette règle, et a choisi comme 18ème et dernier film de la compétition le très beau "Nomadland" de la réalisatrice chinoise Chloé Zhao.

Nomadland

Repérée il y a trois ans grâce à "The Rider", un documentaire sensible sur un jeune cowboy de rodéo victime d’un grave accident, Chloé Zhao explore cette fois une autre réalité américaine, en s’inspirant du roman "Nomadland" de Jessica Bruder. Soit l’histoire de Fern, une veuve sexagénaire qui, comme tant d’autres Américains de la classe moyenne, est frappée de plein fouet par la crise des subprimes. Incapable de rembourser sa maison, Fern prend une décision radicale : transformer sa petite camionnette en modeste mobilhome et sillonner l’Ouest américain, en vivant de petits boulots au jour le jour…

"Nomadland" navigue entre le documentaire et la fiction – le film fait intervenir des authentiques citoyens qui ont dû élire domicile dans leur van (comme Bob Wells, figure connue aux USA, auteur de "How to live in a van"), ce qui lui donne un accent supplémentaire de réalisme. Mais la grande prouesse de la réalisatrice, c’est de ne jamais tomber dans les clichés du "road movie" et de ne jamais s’appesantir ni s’apitoyer sur les difficultés de son personnage principal. Elle peut bien sûr compter sur le talent hors pair de Frances Mc Dormand (également coproductrice du film), qui incarne Fern avec une justesse et une dignité parfaite, évitant soigneusement l’écueil du rôle "tire-larmes". A travers l’odyssée de cette femme libre, "Nomadland" dresse en creux un portrait implacable des Etats-Unis, et des millions d’oubliés du "rêve américain".

En 2017, McDormand avait déjà secoué la Mostra avec le remarquable "Three billboards", qui n’avait remporté que le Prix du scénario, tandis que l’actrice américaine remportait, quelques mois plus tard, le deuxième Oscar de sa carrière grâce à ce film. Décrochera-t-elle cette fois la Coupe Volpi de la meilleure actrice à Venise ? Réponse ce samedi soir.

NOMADLAND | Official Teaser Trailer | Searchlight Pictures

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

La Mostra édition 2021 renoue avec les stars et le glamour

Cinéma

Articles recommandés pour vous