RTBFPasser au contenu

Monde

En Italie, le fleuve Pò à l'agonie

Des bateaux gisent sur une rive desséchée du fleuve Pô à Boretto, au nord-est de Parme, le 15 juin 2022. Selon l'observatoire fluvial, la sécheresse qui touche le plus long fleuve d'Italie, le Pô, est la pire de ces 70 dernières années.
22 juin 2022 à 15:49 - mise à jour 23 juin 2022 à 08:493 min
Par Valérie Dupont

En Italie, la sécheresse est de plus en plus préoccupante. Le niveau du fleuve Pò est à son minimum historique et plusieurs régions italiennes ont déjà décrété l'état d'urgence. Le rationnement de l'eau est déjà obligatoire dans le Piémont et en Lombardie.

Vous voyez les piliers du vieux pont ? On voit la base en ciment, et bien moi depuis quarante deux ans que j'habite ici je ne les avais jamais vu hors de l'eau ! " Andrea Gallini est le boulanger de Pontelagoscuro, le quartier de Ferrare où passe le fleuve Pò. En cette fin de matinée torride, il est venu sur les berges pour se rendre compte de la situation. "C'est dramatique. Que vont faire les agriculteurs ? Sans eau, toutes leurs récoltes sont à risque. Et les prévisions ne promettent rien de bon."

Le lit desséché de la rivière Po à Boretto, au nord-est de Parme, le 15 juin 2022.
Le lit desséché de la rivière Po à Boretto, au nord-est de Parme, le 15 juin 2022. © Tous droits réservés

De larges plages de sable blanc émergent des eaux du plus grand fleuve d'Italie. Dans toutes les régions traversées par le Pò, c'est le même scénario, le niveau de l'eau atteint son minimum historique.

Deux mètres septante à Pontelagoscuro, alors qu'une plaque fixée sur un pylone rappelle qu'en octobre 2000 la crue du Pò a dépassé les quatorze mètres. Marco Gardella est ingénieur de l'environnement, chaque jour il inspecte le fleuve, de quoi écrire un rapport pour l'autorité du bassin du Pò, le comité qui doit informer les autorités des mesures à prendre en cas de sécheresse. "Ici nous sommes à l'endroit où confluent toutes les eaux qui arrivent du Nord de l'Italie. Ce que vous voyez maintenant c'est un débit de cent septante trois mètres cubes seconde, alors que nous devrions en avoir mille huit cents au moins."

Au delà du drame écologique, le Pò représente 40 % du PIB de l'Italie.

La cause est connue, peu de neige sur les montagnes du Piémont et de Lombardie, des lacs d'altitude presque sec, et surtout cent dix jours sans une goutte de pluie. "Au delà du drame écologique, le Pò représente 40 % du PIB de l'Italie, car dans toutes les régions on prend de l'eau du fleuve pour l'agriculture, l'élevage, l'hydro-électricité, l'industrie, sans oublier l'eau potable."

Des plaques visibles du lit du fleuve sont observées le long du Pô, le 21 juin 2022 à Turin, en Italie.
Des plaques visibles du lit du fleuve sont observées le long du Pô, le 21 juin 2022 à Turin, en Italie. 2022 Stefano Guidi

Le problème du sel

Le Pò, c'est un robinet de six cent cinquante deux kilomètres de long. Dans les quatre régions qu'il traverse, on y prélève vingt milliards de mètres cubes d'eau. Mais avec la multiplication des périodes de sécheresse et la diminution du débit d'eau douce, l'eau salée remonte les fourches du delta, le sel se trouve déjà dans le lit du fleuve à vingt et un kilomètres de son embouchure. "Disons qu'à cause du sel, l'eau n'est plus utilisable pour beaucoup d' usages" explique Marco Gardella, "notamment pour l'irrigation, on ne peut pas irriguer des champs avec de l'eau salée car on brûlerait les cultures et on ne pourra plus l'utiliser non plus pour l'eau potable."

Un drame pour l'agriculture car la plaine du Pò est le potager et le verger de l'Italie. Federico Cattabriga cultive vingt hectares de plants de tomates. "Des plantes de cette dimension, à un mois de la récolte, ont besoin de 5 millilitres d'eau par jour" explique-t-il en montrant les tomates encore vertes, "vous voyez toutes ces petites tomates, et bien, nous ne pourrons pas les récolter si nous sommes obligés d'espacer les jours d'irrigation. Et ce sera ainsi pour les tomates, les fruits, les céréales !"

Bateaux amarrés sur le lit asséché du Pô à Ponte della Becca, en Italie, le 20 juin 2022.
Bateaux amarrés sur le lit asséché du Pô à Ponte della Becca, en Italie, le 20 juin 2022. Anadolu Agency

Rationnement de l'eau

La centrale hydro-électrique d'Isola Serafini près de Plaisance en Lombardie a arrêté ses turbines, du jamais vu depuis son inauguration il y a plus de soixante ans, les pompes des canaux d'irrigation de la plaine du Pò aspirent de l'air, car le niveau de l'eau est trop bas.

Même si il pleut, nous ne sommes qu'en juin, et nous avons une situation comparable à ce que nous voyons en général au mois d'aout.

Dans deux cents communes du Piémont et de Lombardie, les autorités ont déjà décidé de rationner l'eau à usage domestique. Interdiction d'arroser les jardins, les potagers, de laver les voitures ou de remplir les piscines. Un rationnement qui sera sans doute étendu à toute la population qui dépend de l'eau du fleuve. "Nous avons décidé de diminuer de vingt pour-cents le pompage destiné à l'agriculture" confirme Meuccio Berselli, le président de l'autorité du bassin du Pò, "si les conditions hydro-climatiques ne s'améliorent pas, nous devrons forcément réduire encore d'avantage les pompages d'eau car nous avons besoin de conserver un certain débit pour alimenter les centrales d'eau potable qui desservent sept cent cinquante mille personnes dans les provinces de Ferrare et de Rovigo."

L'observatoire de la sécheresse, qui a ses bureaux à Parme, a déjà annoncé que si la situation ne s'améliore pas dans les dix prochains jours, l'interdiction de pomper les eaux du grand fleuve malade sera confirmée. Aucune précipitation n'est annoncée dans les dix prochains jours. "Même si il pleut, nous ne sommes qu'en juin, et nous avons une situation comparable à ce que nous voyons en général au mois d'aout", explique l'ingénieur Marco Gardella.

Chaque jour le niveau du Pò descend de sept centimètres.

Sur le même sujet : extrait du JT du 17/06/2022

Plaine du PO : la pire sécheresse depuis 70 ans

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

22 juin 2022 à 04:16
1 min
19 juin 2022 à 16:52
1 min

Articles recommandés pour vous