RTBFPasser au contenu

AR bw, namur, lux

En mai, tonte à l'arrêt ! Beauraing rejoint le mouvement en faveur de la biodiversité

Wild flower meadow against sky in summer

Le Vif lance un appel aux particuliers, aux entreprises, aux commune afin de participier à une grande opération au bénéfice de la biodiversité : tonte à l'arrêt durant ce mois de mai ! 

Le principe est simple. Pendant un mois (et plus si affinités), chaque participant s’engage à ne plus tondre sa pelouse sur une surface minimum d’un mètre carré. Le but : permettre aux plantes, fleurs, abeilles, papillons ou insectes en tous genres d’y faire leur grand retour. Mais aussi prendre conscience des autres vertus d’un tel espace, notamment face aux enjeux climatiques.

Bien sûr, un mois ne suffira pas à observer des changements soudains sur la parcelle concernée, comme nous le confirment les experts et associations avec qui Le Vif s’associe pour l’occasion. En principe, il faut plutôt compter trois à quatre mois pour observer des résultats plus significatifs, qui dépendront en outre de la météo, de la nature et du passé des sols, mais aussi de l’endroit choisi dans le jardin. " En mai, tonte à l’arrêt ", c’est donc avant tout une étincelle. Qui permettra à celles et ceux qui le souhaitent d’adopter durablement de bons réflexes pour renouer avec les principes d’un petit écrin de verdure plus écologique.

Un gazon coupé au cordeau, c’est en effet le degré zéro de la biodiversité. Il est pourtant rare que la superficie entière d’une pelouse soit dédiée à un usage fonctionnel. Ainsi, cette opération permettra peut-être aussi à chaque participant de se réapproprier son jardin, de le concevoir autrement… et d’y accueillir une richesse jusqu’ici insoupçonnée.

© Tous droits réservés

Et la commune de Beauraing a décidé de relevé le défi !  "J'ai trouvé que c'était une excellente idée ! Un geste positif ! " nous confie le bourgmestre, Marc Lejeune.   "Surtout attirer l'attention sur les bons gestes, la biodiversité, ce qu'il faut préserver ! J'ai envie de dire aussi que l'épidémie nous a rappelé combien ces espaces verts qui nous entourent sont importants pour nous tous !"

"Aucun geste n'est trop petit pour protéger la biodiversité" poursuit le bourgmestre. "On ne connait pas tout de la nature donc on doit tout sauvegarder. Il y a des interactions entre les fleurs, les graminées, les oiseaux, les insectes, les papillons et donc chaque m2 que l'on va laisser sans tondre apporteront un plus pour la sauvegarde d'une nature qu'on doit absolument léguer aux futures générations. Donc on a décidé de conserver certains espaces qui ne seront pas tondus."

Ce sera notamment le cas au sein du parc communal, près des chapelles, près du centre sportif ... 

"Le regard change ! Et c'est ça sans doute le plus important dans cette action". 

 

Ecoutez Marc Lejeune 

Si vous souhaitez participer et ainsi apporter votre contribution à sauvegarder notre éco système, vous pouvez vous inscrire via le site EN MAI, TONTE...    et que vous pouvez bien sur prolonger durant tout l'été ! 

Et en plus, une pelouse fleurie n'est-ce  pas beaucoup plus esthétique et plus beau au regard qu'une parcelle d'herbe tondue à ras ? 

Sur le même sujet

10 mai 2021 à 10:09
1 min
10 mai 2021 à 04:00
1 min

Articles recommandés pour vous